Sur l'espace des solutions de la theorie des cordes. Gravite quantique bidimensionnelle

par BRUNO ROSTAND

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de COSTAS KOUNNAS.

Soutenue en 1991

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La premiere partie de cette these est consacree a l'etude, selon deux methodes differentes, de l'espace des solutions de la theorie des cordes. La premiere methode consiste en l'etude systematique des deformations de la theorie conforme interne associee a un modele donne. Ces deformations realisent en theorie des cordes le mecanisme de brisure spontanee de symetrie, et constituent donc un moyen d'etude de la conjecture d'universalite des cordes, selon laquelle tous les modeles de cordes presentant les memes symetries de (super reparametrisation de la surface d'univers sont des vides differents de la meme theorie. Les deformations continues sont naturellement associees a des operateurs marginaux integrables; elles sont reinterpretees comme des compactifications non triviales, ce qui permet leur generalisation a des deformations discretes. La seconde methode s'interesse aux points singuliers de l'espace des solutions, et permet d'obtenir une classification des modeles multicritiques toroidaux, qui constituent un sous-ensemble de ces points singuliers. La seconde partie est consacree a l'etude de la gravite quantique bidimensionnelle, et de certaines de ses extensions. Une methode algebrique, basee sur l'integrabilite de la theorie, est appliquee a la gravite, a la supergravite et a la plus simple des theories de toda, et permet en particulier l'etude de leur regime de couplage fort. Une autre methode, basee sur des considerations de symetrie permettant de determiner une action effective, est appliquee aux supergravites etendues, et permet de determiner leurs comportements d'echelle par rapport aux variations des constantes de couplage


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 269 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1991
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.