Etude de la regulation de l'expression des genes du recepteur t, cd4, cd8 et lck au cours de l'activation des lymphocytes t humains, et relations avec l'expression des lymphokines

par FLORENCE PAILLARD

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Pierre-André Cazenave.

Soutenue en 1991

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'activation des lymphocytes t (lt) se fait via le recepteur t (tcr), associe aux molecules cd3, cd4 (ou cd8) et aux tyrosines kinases p56lck et p59fyn. Nous avons etudie la regulation de l'expression des genes codant pour le recepteur t, cd4, cd8 et lck (groupe de genes appeles mrc) au cours de l'activation des lt humains normaux. Les arnm du mrc sont constitutivement exprimes dans les lt au repos. L'activation optimale via le tcr/cd3 ou via le cd2 induit une diminution de ces arnm, alors qu'une activation sub-optimale n'induit pas leur diminution. La diminution des arnm du mrc est precoce, transitoire, specifique de ces arnm et retrouvee dans differentes populations de lt. Cette modulation negative des arnm du mrc est due a la fois a une diminution de la transcription et de leur stabilite, et leur reexpression consecutive est due a la reprise de leur transcription et a une forte augmentation de leur stabilite. Nous avons etudie les effets de la cycloheximide, un inhibiteur de synthese proteique, sur le niveau de l'arnm lck, sur sa transcription et sa stabilite. Les resultats suggerent que l'expression constitutive de l'arnm lck est regulee par un equilibre entre un facteur activateur de transcription et un facteur destabilisateur de son arnm et que cet equilibre est modifie par le signal d'activation. Enfin, la diminution des arnm du mrc apres activation optimale est toujours correlee a l'expression des arnm des lymphokines. La cyclosporine a, un immunosuppresseur, inhibe a la fois l'expression des lymphokines et la diminution des arnm du mrc au niveau de la transcription. Ceci suggere que ces deux groupes de genes pourraient partager des voies de regulation communes conduisant a leur regulation transcriptionnelle inverse au cours de l'activation


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 368 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1991
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.