Contribution a la connaissance de la capacite d'amortissement des chocs dans les alliages a memoire de forme

par JEAN MULLER

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Bernard Dubois.

Soutenue en 1991

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ces travaux proposent une extension de la notion d'amortissement mecanique des bruits et vibrations au domaine des chocs. Nous avons introduit pour cela une grandeur appelee pouvoir amortissant qui, par analogie avec le frottement interieur, permet de caracteriser les effets des phenomenes microstructuraux sur la dissipation de l'energie mecanique, lorsque ces materiaux sont soumis a des deformations de quelques pourcents dans une large gamme de vitesses de deformation (entre 10-3 et 5. 103 s-1). Les dispositifs experimentaux utilises pour la caracterisation des contraintes d'ecoulement au cours de chocs, sont les barres d'hopkinson et un pendule de choc que nous avons nous memes instrumente. L'observation et la caracterisation (par micrographie optique, diffraction des rayons x et calorimetrie differentielle) des structures complexes issues de la transformation martensitique induite sous choc, et des mecanismes de deformation plastique, ont abouti a une explication de l'accomodation de la deformation exterieure pour l'alliage cu-27, 6%zn-3, 63%al-0,6%b, qui constitue notre modele de comportement


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 126 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1991
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.