Anticorps monoclonaux anti-complexe gp iib/iiia : outils pour l'etude de thrombopathies

par MARIE-CHRISTINE MOREL-KOPP

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Charles Salmon.

Soutenue en 1991

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les anticorps monoclonaux murins (moabs) sont devenus un outil indispensable pour l'etude structurale et fonctionnelle des proteines et glycoproteines. Nous avons produit des moabs diriges contre le complexe glycoproteique (gp) iib/iiia plaquettaire afin d'une part d'etudier certains aspects de la regulation de l'activation plaquettaire et d'autre part de caracteriser differentes thrombopathies dont la thrombasthenie de glanzmann. Parmi les moabs obtenus, nous avons selectionne un moab inducteur de l'activation et de l'agregation plaquettaire: le pl2-49 (anti-gp iib) et deux inhibiteurs: le pl1-64 (anti-gp iib) et le pl2-73 (anti-gp iib/iiia). L'activation, suivie d'une agregation, induite par le pl2-49 est ca++ et fc dependante. En presence de chelateur de ca++ (edta 5 mm) le pl2-49 ne se fixe plus sur la gp iib. En presence de ca++ extracellulaire, cette activation ne depend que partiellement de la synthese de thromboxane et de la secretion de l'adp des granules denses. L'agregation induite par le pl2-49 ne requiert ni complement ni fibrinogene exogene. Quant aux moabs inhibiteurs de l'agregation plaquettaire, leur fixation sur le complexe doit interferer avec le site recepteur du fg. A l'aide de ces moabs, nous avons etudie les aspects biochimiques et fonctionnels de thrombopathies liees a une anomalie quantitative et/ou qualitative du complexe gp iib/iiia: 26 gt de type i (absence des gp iib et iiia), 1 thrombasthenie de type ii (10 a 25% de gp iib et iiia residuelles) et 2 gt variants (anomalie qualitative associee a un defaut quantitatif) dont 1 est unique: les plaquettes de mme l. Presentent une nouvelle gp interferant fonctionnellement avec le complexe gp iib/iiia et induisant une absence virtuelle d'agregation a l'adp. L'etude analytique des gt de type i met en evidence une heterogeneite selon le taux de fibrinogene intraplaquettaire et les quantites de gp iib et iiia residuelles. Une etude systematique des sujets heterozygotes pourrait apporter une information sur l'origine genetique de l'anomalie


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 436 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1991
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.