Synthese et photobiologie de phtalocyanines sulfonees absorbant a plus de 700 nm, dans une perspective de therapie photodynamique de cancers

par PHILIPPE MARGARON

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de JEAN-JACQUES BASSELIER.

Soutenue en 1991

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La therapie photodynamique de cancers (tpd) combine le pretraitement du patient par un photosensibilisateur et l'illumination locale de la tumeur. La substance actuellement utilisee dans les essais cliniques est un melange derive de l'hematoporphyrine (photofrin ii). De composition variable et assez mal connue, cette preparation absorbe faiblement au-dessus de 600 nm, region spectrale ou les tissus sont transparents aux photons. Elle est aussi responsable d'une hypersensibilite cutanee post-traitement. En cherchant a pallier ces inconvenients, deux series de phtalocyanines sulfonees absorbant au-dessus de 700 nm, les metallo-naphtalocyanines sulfonees (m-ncs, m: al ou zn) et les metallonaphtosulfobenzoporphyrazines (m-nsbp), ont ete synthetisees et separees par chromatographie liquide moyenne pression sur phase inverse. Les etudes de relations structure-activite ont mis en evidence une correlation entre la photocytotoxicite et l'amphiphilicite de ces composes. Ainsi, seuls les produits amphiphiles di- et trisulfones de la serie m-nsbp szont plus phototoxiques in vitro que le derive d'hematoporphyrine, pour un epitheliome buccal humain (lignee kb) et des fibroblastes de poumon de hamster chinois (lignee v-79). Et le compose al-nsbp disulfone est davantage phototoxique que le photofrin ii, sur des tumeurs mammaires emt6 transplantees sur souris balb/c. Les photosensibilisateurs ont ete localises, par microscopie de fluorescence, dans le cytoplasme perinucleaire (lignee kb). Enfin, l'implication de l'oxygene singulet a ete demontre dans la photosensiblisation in vitro. Les composes m-nsbp di- et trisulfones sont des photosensibilisateurs prometteurs pour la tpd


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 307 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1991
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.