Diagraphies magnetiques : consequences des mesures de laboratoire pour l'interpretation

par MUTAEK LIM

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de JEAN-PIERRE POSSI.

Soutenue en 1991

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Une methode de determination de la succession de polarite d'aimantation remanente en utilisant les donnees mesurees par un couple d'instruments de diagraphies magnetiques a ete developpee par une collaboration entre cea/leti/total-cnrs/ens-cnrs/crg. Dans cette methode, la polarite d'aimantation remanente est deduite a partir de l'induction magnetique terrestre et de la susceptibilite magnetique. L'induction magnetique est mesuree dans le puits par une capteur rmn (resonance magnetique nucleaire) concu au cea/leti qui donne un enregistrement continu avec une precision de 0. 1 nt et une stabilite excellente. La susceptibilite magnetique est mesuree par une sonde a induction electromagnetique de type dipole-dipole qui donne un enregistrement continu avec une precision de quelques 10##6 usi. Les carottes ont ete prelevees pour les reservoirs potentiels situes dans la partie la plus profonde dans 3 puits. Une magnetostratigraphie deduite a partir des mesures paleomagnetiques sur 450 plugs standard pour les reservoirs dans cette region est proposee en suggerant que l'age de ces reservoirs soit modifie comme etant le bathonian superieur. Les logs de l'induction magnetique et de la susceptibilite magnetique enregistres dans 4 puits d'exploration petroliere ayant penetre le sediment du jurassique du bassin de paris montre une forte correlation bien que separes jusqu'a 64 km. Ces capteurs revelent ainsi comme etant excellents pour la correlation stratigraphique. Les traitements des donnees de diagraphies magnetiques permet de separer la composante d'induction magnetique due a l'aimantation remanente et ainsi de determiner la polarite d'aimantation remanente. Une succession de polarite d'aimantation remanente est proposee pour le kimmeridgien et l'oxfordien. La variation du taux de sedimentation est analysee avec une haute resolution du temps et comparee avec le taux moyen de sedimentation deduit des logs lithologiques. La correlation entre la succession de polarite d'aimantation remanente deduite de la methode conventionnelle et celle deduite de la methode de diagraphies magnetiques est bonne. La magnetostratigraphie par les diagraphies magnetiques est donc verifiee comme etant fiable, en fournissant l'avantage d'investigation continue sur un grand volume de roches in situ. Les resultats particuliers de ce travail montre que les roches en equilibre avec les conditions a une grande profondeur a subi peu de reaimantation en comparant avec les formations equivalentes affleurantes

  • Titre traduit

    Magnetic loggings : laboratory measurements' consequences for interpretation


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 104 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Section Géosciences et environnement.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 1991 212
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1991
  • Bibliothèque : Mines ParisTech. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : EMF 538(91-14)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.