Le gene pcna (proliferating cell nuclear antigen) : caracterisation, expression et localisation de la proteine au cours des cycles cellulaires du developpement precoce chez le xenope

par MICHEL LEIBOVICI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Paul R. Cohen.

Soutenue en 1991

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette these rapporte la caracterisation du gene pcna (proliferating cell nuclear antigen), qui code un facteur de replication, ainsi que l'etude de son expression au cours du developpement embryonnaire chez l'amphibien xenope. Nous avons egalement analyse la variation de localisation de la proteine pcna durant les differents types de cycles cellulaires du developpement embryonnaire precoce. Les principaux resultats sont les suivants: 1) le gene pcna est hautement conserve au cours de l'evolution, du xenope jusqu'a l'homme (89% d'homologie au niveau proteique entre les deux especes). Ceci suggere une conservation des autres elements de la machinerie replicative qui sont en etroite relation avec la proteine pcna et les uns avec les autres. Un transcrit unique du gene pcna est detecte en forte quantite a la fois dans des cellules non proliferatives (ovocytes), et dans les blastomeres en proliferation (pendant la segmentation). La proteine pcna est progressivement accumulee et stockee au cours de l'ovogenese. Sa quantite par embryon demeure ensuite constante depuis l'uf feconde jusqu'au stade tetard. Ces produits, arnm et proteine, constituent des composants maternels utilises pour le developpement precoce de l'embryon. 2) la proteine pcna est localisee uniquement dans la vesicule germinative de l'ovocyte. Cette distribution nucleaire de la proteine est retrouvee au cours des differents stades du developpement embryonnaire. En outre, une etude immunocytochimique fine au cours des cycles cellulaires, mis en place durant le developpement, indique: une detection nucleaire cyclique de la proteine pcna correlee avec la phase s du cycle cellulaire. La presence de structures karyomeriques positives a la detection avec un anticorps anti-pcna. Un role eventuel de ces structures nucleaires dans la replication de l'adn au cours des cycles cellulaires rapides durant l'etape de segmentation est propose et discute. Une repartition particuliere de la proteine pcna au sein des cellules embryonnaires lors de la transition blastuleenne. Cette nouvelle localisation de la proteine a ce stade precis du developpement en fait un bon marqueur moleculaire de cette transition


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 292 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1991
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.