Contribution a l'etude theorique des phenomenes d'adsorption a l'interface solide-fluide

par Édouard Kierlik

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de MARTIN LUC ROSINBERG.

Soutenue en 1991

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans ce travail, nous cherchons a mieux comprendre les phenomenes d'adsorption a l'interface solide-fluide. Nous nous interrogeons en particulier sur la validite des methodes classiques d'analyse des isothermes d'adsorption experimentaux (concept de la phase adsorbee) et nous developpons des alternatives theoriques, basees sur une approche microscopique rigoureuse. A cet effet, nous proposons tout d'abord une generalisation de l'approche de hill qui etablit un parallele entre l'etude d'une interface tridimensionnelle et l'etude d'un fluide effectif bidimensionnel, puis une nouvelle fonctionnelle de la densite pour le fluide de spheres dures inhomogene, bien adaptee a l'etude des melanges. Ces outils theoriques sont alors utilises pour l'etude d'interfaces modeles (spheres dures-mur adsorbant; fluides de lennard-jones face a un substrat plan ou dans un micropore de graphite. . . ). Dans toutes les situations ou les effets d'encombrement sterique jouent un role determinant, ces techniques conduisent a des resultats quantitatifs, tant sur les grandeurs thermodynamiques (tension superficielle, adsorption. . . ) que sur la structure locale du fluide a l'interface


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 142 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1991
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.