Modulations physiopathologiques de l'effet de l'insuline sur l'adipocyte. Cas du jeune rat zucker genetiquement obese

par Michèle Guerre-Millo

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Marc Pascaud.

Soutenue en 1991

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le chapitre i est une analyse de la litterature concernant la regulation aigue et a long terme du transport du glucose par diffusion facilitee, dans les cellules de mammiferes. Dans le chapitre ii, nous etudions les modulations physiologiques de l'effet de l'insuline dans l'adipocyte de rate. Dans les adipocytes de femelle par rapport au rat male, nous mettons en evidence une augmentation de l'effet de l'insuline sur le transport et le metabolisme du glucose, aux doses physiologiques d'hormone. Chez la femelle en periode de reproduction, nous montrons des modifications de l'effet de l'insuline pendant la lactation, certaines voies metaboliques devenant resistantes a l'hormone. Pendant la gestation, au contraire, l'effet de l'hormone sur le metabolisme du glucose n'est pas altere. Dans le chapitre iii, nous montrons que l'adipocyte du jeune rat zucker genetiquement obese, age de 30 jours, est une cellule hyper-reactive a l'insuline. Les elements impliques sont une augmentation de l'activite tyrosine-kinase du recepteur de l'insuline et une augmentation de la translocation des transporteurs du glucose vers la membrane plasmique, en reponse a l'hormone. De plus, ces cellules sont egalement hyper-reactives aux effets insulin-like de l'hormone de croissance et presentent des modifications de fluidite et de composition lipidique des membranes plasmiques. Les adipocytes des jeunes obeses sur-expriment l'isoforme de transporteur du glucose (glut 4), specifique des tissus insulino-sensibles, et ce des l'age de 16 jours, avant l'apparition de l'hyperinsulinemie caracteristique des ratons de 30 jours. Ces observations, couplees a l'absence d'effet a long-terme de l'insuline sur glut 4 dans un modele d'adipocyte en culture (cellules 3t3-f442a), supportent l'hypothese que l'augmentation de l'expresesion du gene de glut 4 est proche de la lesion genetique

  • Titre traduit

    Pathophysiological modulations of insulin effect on adipose cells. Focusing on young genetically obese zucker rat


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 492 REF

Où se trouve cette thèse ?