Bases moleculaires de la phenylcetonurie en europe su sud. Application au modele de la phenylcetonurie portugaise

par CATHERINE CAILLAUD

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Gérard Buttin.

Soutenue en 1991

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La phenylcetonurie (pku) est la plus frequente des maladies hereditaires du metabolisme des acides amines. Elle est due a un deficit en phenylalanine hydroxylase (pah) responsable, en l'absence de traitement, d'une arrieration mentale severe. Transmise sur le mode autosomique recessif, elle touche environ un nouveau-ne sur 16000 en france. Elle beneficie actuellement d'un depistage systematique grace au test de guthrie permettant la mise en place precoce d'un regime depourvu en phenylalanine. Au cours de ce travail, nous nous sommes interesses a la phenylcetonurie portugaise. On observe dans ce pays un haplotype de restriction predominant. Il s'agit de l'haplotype 1 representant a lui seul 56% des genes mutes. La recherche des mutations connues a permis de caracteriser 25% des mutations. Deux mutations nouvelles ont ete decrites, l'une a type de mutation ponctuelle, associee a une forme moderee de pku, l'autre a type de deletion d'un codon en phase associee a un variant d'affinite


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 265 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1991
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.