La resonance magnetique nucleaire large bande a 4 kelvin : une nouvelle methode d'etude de l'acidite des solides. applications aux zeolithes

par PATRICE BATAMACK

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Jacques Fraissard.

Soutenue en 1991

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La simulation des spectres de resonance magnetique nucleaire large bande du proton a 4 kelvin d'echantillons solides acides de bronsted ayant adsorbe des quantites connues d'eau permet la determination de la concentration des especes initiales ou formees par reactions: oh, h#2o, h#2. . . Ho et surtout h#3o#+. Cette methode originale d'etude de l'acidite de bronsted des solides conduit au nombre et a la force acide des groups oh. Elle devrait permettre l'etablissement d'une echelle d'acidite de ces composes, semblable a celle des pk en solution aqueuse. L'application de cette methode sur des echantillons de zeolithes y-y montre que la desalumination partielle ne modifie pas sensiblement la force acide des groupes oh tant que la quantite d'eau introduite est inferieure ou egale a celle des oh acides initiaux. En outre, dans le meme domaine de concentration en molecules d'eau, cette acidite est comparable a celle d'une zeolithe h-zsm-5 partiellement desaliminee


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 208 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1991
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.