Contribution a l'etude des activateurs du plasminogene de type tissulaire et de type urokinase et de leurs inhibiteurs specifiques dans le cancer du sein

par Dominique Foucré

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Andrée Desplaces.

Soutenue en 1991

à Paris 5 .


  • Résumé

    Au cours du processus metastatique, la migration de la cellule tumorale necessite plusieurs proteolyses tissulaires. Nous avons choisi d'etudier, dans le cancer du sein, 2 proteases, les activateurs du plasminogene de type tissulaire (tpa) et de type urokinase (upa) ainsi que leurs inhibiteurs specifiques pai-1 et pai-2. De plus, nous avons compare les 2 pa a une autre protease, la cathepsine d (cath. D). Les dosages immuno-enzymatiques des concentrations de tpa et d'upa et les deux pai ont ete effectues dans les cytosols de 31 glandes mamaires normales, de 43 tumeurs du sein benignes et de 87 tumeurs du sein malignes. Les valeurs moyennes des concentrations et des activites enzymatiques dans ces 3 types tissulaires sont comparees statistiquement. Les variations des 3 proteases dans ces differents tissus montrant des differences quantitatives, de sens variables. Les concentrations d'upa, comme celles de cath. D, sont significativement plus elevees dans les tumeurs malignes que dans les tumeurs benignes. En revanche, les concentrations et activite tpa ne varient pas significativement. D'autre part, les concentrations d'upa dans les tissus tumoraux sont significativement plus elevees que dans les tissus normaux. Celles de tpa sont superieures, significativement dans les tissus benins et non significativement dans les tissus malins, alors que les activites sont significativement plus faibles. Pour la cath. D, seules les concentrations dosees dans les tumeurs malignes sont significativement plus elevees que celles des tissus normaux. Les inhibiteurs, pai-1 et pai-2, sont beaucoup plus concentres dans les tumeurs malignes que dans les tumeurs benignes. Par rapport aux tissus normaux, leurs concentrations sont moins elevees dans les tumeurs benignes alors qu'elles sont plus elevees dans les tumeurs malignes. Les 2 pa et leurs inhibiteurs sont localises, par immunohistochimie, dans les tissus normaux et tumoraux. Ils sont presents dans le cytoplasme des cellules epitheliales, sans difference tissulaire. Ils sont aussi presents dans l'endothelium vasculaire et dans le tissu conjonctif. La seule difference evidente entre les tumeurs benignes et les tumeurs malignes est observee pour le marquage fibroblastique de tpa et de l'upa qui est augmente dans les tumeurs malignes. Ces travaux montrent que les proteases ne varient pas toutes de la meme facon dans le processus tumoral. Ainsi ils suggerent un role privilegie de l'upa par rapport au tpa dans le processus metastatique. D'autre part, les pai semblent intervenir dans le processus tumoral selon un shema qui differe en fonction du type de tumeur. Par ailleurs, il se pourrait que les fibroblastes cooperent au processus metastatique.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (225 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 161-225

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque Saints-Pères Sciences (Paris). Service commun de la documentation. Bibliothèque Saints-Pères Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.