Langage et inconscient : description et enjeu de la théorie lacanienne pour la linguistique structurale

par Marianne Giromini

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Anne-Marie Houdebine-Gravaud.

Soutenue en 1991

à Paris 5 .


  • Résumé

    Le "retour à Freud" de Jacques Lacan a pour fondement l'identification de la structure linguistique, mise en évidence par Ferdinand de Saussure, a la structure de l'inconscient. Sa principale affirmation : "l'inconscient est structure comme un langage" repose sur une lecture du signe saussurien ne prenant en compte que la notion de valeur différentielle, caractère distinctif des faits de langage, soit des faits signifiants. Cette nouvelle définition du signe entraine la remise en cause d'un certain nombre de présupposes linguistiques : la notion de signification interne au signe, d'intentionnalité significative, de communication, et de sujet cartésien comme principe de base de toute science. Avec l'inconscient freudien, le sens et le sujet sont assujettis au signifiant : Lacan pose ainsi la suprématie du signifiant dans la détermination du sens et du sujet. Le sujet n'est pas maitre de sa parole, il est parlé : il devient le sujet de l'inconscient. L’élaboration du sens suivra, comme chez Jakobson, les deux axes du langage, rapportes aux deux figures de la métaphore et de la métonymie. La métonymie, étant identifiée à la chaine signifiante à laquelle il manque toujours un élément pour faire sens, est la voie du désir. La métaphore, en évoquant ce signifiant manquant, constitue la seule figure créatrice de sens, le seul moyen de représenter le sujet. Lacan affirmant qu'"il n'y a pas de métalangage", la question reste de savoir s'il est possible d'établir, à partir de la théorie lacanienne du langage, une linguistique de l'inconscient.


  • Résumé

    Jacques Lacan's "retour a Freud" is based on the identification of the linguistic structure - underscored by Ferdinand de Saussure - with the structure of the unconscious. His main assertion: "the unconscious is structured like a language" rests on an interpretation of the saussurian sign with considers only the notion of differential value, that is to say facts that convey meaning. This new definition of the sign brings about the questioning of a certain number of linguistic presupposition : the notion of meaning related to the sign, of significant intentionality, of communication, and the notion of cartesian subject as a basic principal of all sciences. With the Freudian unconscious, the meaning and the subject are submitted to the signifiant. In this way, Lacan lays down the suprematy of the signifiant in the establishing of the meaning and the subject. The subject is no longer the master of his speech, he is spoken : he becomes the subject of the unconscious. As in Jacobson, the elaboration of the meaning will follow the two axes of language, referred to the two figures of metaphor and metonymy. Metonymy is the path of desire, being identified with always lacks an element that would convey meaning. With the evocation of this lacking signifiant, metaphor makes up the only figure to represent the subject. Since Lacan assert that "there is no metalanguage" the question is whether it is.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (290-15 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 15 f.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Paris - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 15755

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 351
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.