La croix et la bannière : confréries, Eglise et société en Normandie du XVIIe siècle au début du XXe siècle

par Michel Bée

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Pierre Chaunu.

Soutenue en 1991

à Paris 4 .


  • Résumé

    Si, sous l'Ancien Régime, la confrérie constitue une communauté très adaptée à une société de corps et de rang, à partir de la Révolution, laïcisation de l'Etat et désincorporation de la société la placent en situation marginale. Ce changement culturel ne se traduit pas en Normandie de façon homogène; entre le pays de Caux, le pays d'Auge et le Perche, les confréries de charité gardent leur influence, à la campagne, en particulier à l'occasion des cérémonies funéraires. Le rôle religieux des confréries se situe dans la tension qui du XVIIe au XIXe siècle anime l'Eglise pour faire pénétrer la réforme post-tridentine dans les pratiques du peuple chrétien. Le clergé prépare l'acculturation religieuse des confréries et leur intégration à la vie paroissiale. Parallèlement celles-ci jouent un rôle important dans la christianisation de la religion populaire, comme dans la popularisation du catholicisme réformé au XVIIe siècle, puis dans l'extension de la piété ultramontaine au XIXe. La création d'une société catholique doit beaucoup, sous l'Ancien Régime, aux élites des confréries urbaines; la permanence des traditions d'une culture catholique mais aussi l'élan de la dévotion reposent en partie, dans la Normandie rurale, sur la fidélité des charités et confréries de piété à leur service en église jusqu'a la première guerre mondiale.

  • Titre traduit

    Brotherhoods, church and society in Normandy, from the XVIIth to the beginning of the XXth century


  • Résumé

    Nowadays, in a few villages of Normandy, a brotherhood called "charité", assumes the inheritance of an ancient and pregnant tradition. Actually, after a period of prosperity in the XVth, an a crisis in the XVIth century, succeeds a long time of reforms, under the supervision of the clergy, in order to establish the confraternities inside the parish. From the post-tridentine acculturation to the ultra-montane devotions, they get associated with the purpose of christianizing the people. As in other places, some specific confraternities are intended or this aim, such rosary and holy-sacrament; but, in the same time, more ancient and autonomous ones, the "charités", develop in mid-Normandy, from the Caux, to the Roumois, Lieuvin and Perche, a tight sociability about death, feasts and mutual helps. Dechristinization, but also individualism and desocialization bring them into question; however, in front of the attacks of revolution and secularism in the third republic, the communal and religious links of the country Norman brotherhoods stand firm till, and sometimes after, the First World War.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (764 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 543
  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 2197
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 15547-<1 À 3>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 711
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA4.LETT.1991
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 92-1032
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.