Amour et mort : Duras, Mishima, le ravissement ou l'extase ?

par Dominique de Gasquet

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Pierre Brunel.

Soutenue en 1990

à Paris 4 .


  • Résumé

    Dans les œuvres de Marguerite Duras et dans celles de Yukio Mishima, (plus spécifiquement dans : leurs romans de l'aveu, leurs romans courts, leur théâtre ; à partir d'un corpus de traductions en ce qui concerne l'écrivain japonais), nous avons constaté l'émergence de la structure thématique récurrente de l'amour et de la mort. Grace au repérage du leitmotiv de la réapparition ou de la réincarnation, notre problématique a pu être formulée ainsi : amour et mort chez Marguerite Duras et Yukio Mishima? Ravissement ou extase ? De plus G. Bataille, pourrait être cette énergie commune qui propage ce sentiment de jouissance éprouvé au cours de chaque expérience de la vie y compris dans celle de la mort par suicide ou seppuku (suicide rituel japonais). L'hypothèse d'une contre-culture, favorisée par l'immersion de Duras en Indochine (durant dix-huit ans) et justifiée par une grande connaissance de la littérature européenne et de ses techniques romanesques nous a semblé permettre d'envisager l'Inde, (territoires fantasmatiques de certaines de leurs fictions) berceau du bouddhisme, comme l'entre-deux des sphères culturelles d'origine des deux écrivains. Ainsi, l'Inde en réduisant l'écart esthétique entre Duras et Mishima permettrait le dépassement et le déplacement de l'amour et de la mort vers le ravissement ou bien l'extase. La poursuite d'un vide lumineux illustre la quête de deux sujets souffrant d'incomplétude pour se réunir à la nature : le soleil et la mer, en vue d'une rencontre fusionnelle. Alors, la rencontre entre Duras et Mishima peut apparaitre comme un no moderne mettant en jeu le principe d'une réversibilité

  • Titre traduit

    Love and death : Duras and Mishima rapture or ecstasy ?


  • Résumé

    In Duras and Mishima works (essentially) in theirs confessions short novels theater plays, (starting from translations for the Japanese writer), we notified love and death as the main thematic structure. Thanks to the leitmotiv of the reapparition and the reincarnation our approach has been turned into love and death, rapture and ecstasy. G. Bataille could be common energy for the two authors giving them that sensual pleasure in each experience of life even death : suicide or seppuku (ritual Japanese suicide) the hypothesis of second culture : Duras way of life in her childhood in Indochina and the European cultural knowledge of Mishima could reduce the distance between them. By the way, it could permit us to consider India as a go-between occident and japan. Then, Duras and Mishima appeared as if they were playing a modern no with reversibility because the waki (who is watching at) and the shite (who is watched by) are always exchanging their plays and their masks.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (foliotation multiple [566] f., XXII f. de pl.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 2070
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 92-622
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 15243-<1,2>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA4.LETT.1991
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/584 (1)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.