Phonologie de trois langues beboides du cameroun : noone, ncanti et sali

par RUSSELL RICHARDS

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Luc Bouquiaux.

Soutenue en 1991

à Paris 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les langues beboides de l'est sont parlees dans la province nord-ouest de la republique du cameroun. Ce travail, qui releve d'une perspective fonctionnaliste, porte sur la phonologie de trois langues de ce groupe : le noone, le ncanti et le sali; il presente aussi une comparaison synchronique de leurs systemes phonologiques. Une attention toute particuliere est portee au role joue par l'accent, en rapport avec la fonction du ton et la distribution des differents types d'unites consonantiques et vocaliques constituant les schemes syllabiques. Le point de depart dans les descriptions est celui de types syllabiques canoniques, qui se combinent en schemes de differentes longueurs ; ces schemes sont alors classes selon la place de l'accent. Cette demarche fournit un moyen de trancher des questions d'interpretation segmentale qui resteraient autrement en suspens. Elle permet aussi de rendre compte des restrictions distributionnelles et combinatoires observees au niveau des tons modules et des unites complexes (consonnes prenasalisees, labialisees ou palatalisees ; voyelles longues ou nasales), qui n'apparaissent generalement qu'en syllabe accentuee. Ces restrictions ne pourraient pas s'expliquer de maniere non-arbitraire et satisfaisante si l'accent etait considere comme un trait non-pertinent au niveau de la phonologie.


  • Résumé

    THE EASTERN BEBOID LANGUAGES ARE SPOKEN IN THE NORTH-WEST PROVINCE OF THE REPUBLIC OF CAMEROON. THIS WORK, CAST IN A FUNCTIONALIST MOLD, DEALS WITH THE PHONOLOGY OF THREE LANGUAGES FROM THIS GROUP : NOONE, NCANTI AND SALI. IT ALSO PRESENTS A SYNCHRONIC COMPARISON OF THEIR PHONOLOGICAL SYSTEMS. SPECIAL CONSIDERATION IS GIVEN TO THE ROLE PLAYED BY STRESS AS IT RELATES TO TONE AND TO THE DISTRIBUTION OF COSONANT AND VOWEL UNITS WITHIN SYLLABLE PATTERNS. EACH OF THE DESCRIPTIONS BEGINS WITH A DISCUSSION OF CANONICAL SYLLABLE TYPES AND MOVES ON TO SHOW HOW THESE TYPES COMBINE TOGETHER TO FORM SYLLABLE PATTERNS OF VARYING lengthS. THESE PATTERNS ARE THEN CLASSIVIED ACCORDING TO STRESS PLACEMENT. THIS APPROACH PROVIDES AN EFFECTIVE MEANS FOR HANDLING OTHERWISE-UNRESOLVED QUESTIONS RELATING TO SEGMENTAL INTERPRETATIONS. IT ALSO FURNISHES A PLAUSIBLE EXPLANATION FOR VARIOUS RESTRICTIONS NOTED IN THE COMBINATION AND DISTRIBUTION OF CONTOUR TONES AND COMPLEX SEGMENTAL UNITS (PRENASALIZED, LABIALIZED OR PALATALIZED CONSONANTS; LONG OR NASALIZED VOWELS), WHICH GENERALLY OCCUR ONLY IN STRESSED SYLLABLES. THESE RESTRICTIONS COULD NOT BE ACCOUNTED FOR IN A SATISFACTORY AND NON-ARBITRARY FASHION IF STRESS WERE TREATED AS A NON-DISTINCTIVE FEATURE AT THE PHONOLOGICAL LEVEL.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.