La forme épistolaire et le dialogique chez Diderot : étude sur destinateur-destinataire dans Le Salon de 1765

par Eun-Sook Kim

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de René Démoris.

Soutenue en 1990

à Paris 3 .


  • Résumé

    Denis diderot a dit: "on est cense converser librement dans une lettre". Cette parole nous conduit a etudier le sens du mot "conversation" particuliere a diderot. Car la conversation, dans son acception habituelle, ne peut pas s'instaurer dans une seule lettre, mais par un echange de lettres entre deux personnes au moins. Afin d'etudier le sens de la "conversation", nous prenons comme corpus le salon de 1765, l'oeuvre ecrite sous une forme epistolaire. Le salon de 1765 est une lettre dialogique qui contient non seulement la 'voix' du 'je' -ddestinateur, mais celle du 'vous' -destinataire. Bien que le 'je' y parle apparemment tout seul, nous y entendons la 'voix' interne du 'vous' lorsque le 'je' anticipe les pensees du 'vous' et desire le persuader de ses opinions. Ces efforts de l'anticipation ou de la persuasion temoignent d'une certaine influence du 'vous' sur l'ecriture de la lettre. Le salon de 1765 est donc produit par les influences reciproques entre les deux 'vouloir dire' du 'je' et du 'vous'. Elle est ecrite a la fois par le 'je' destinateur et par le 'vous' -destinataire. Dans cette perspective, la "conversation" s'instaure dans le salon de 1765. Elle est la "conversation" entre l'auteur et ses lecteurs virtuels, celle-ci se renouvelant a chaque lecture.


  • Résumé

    Our thesis laies interest on the "conversation" that is so called as done in the letter of the writer. How any "conversation" can be made in a piece of letter writter by one person? to answer this question, we choose salon de 1765, a work of letter style of diderot, as the subject of study. Though salon de 1765 is written by 'i' -addresser, from start to end, the figure of 'you' - addressee is pressed on the letter. 'i', already, at the moment, come to feel appearance, response of 'you', and hear the 'voice' of his partner. This inner 'voice' of 'you', sounding in the letter, has influence on the letter-writing of 'i'. 'you', the addressee, cannot be a passive destination where the letter is to be arrived. He comes under a participation into letter-writing by reading the letter. Like this, the meaning of salon de 1765 depends, at the same time, on two 'signify' of 'i' and 'you'. Salon de 1765 is made upon the hidden dialogue between 'i' and 'you'. In this point of view, the letter-salon de 1765 is the "conversation" between the writter-addresser and the potential readers-addressee, the "con- versation" made by writing and reading.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 342 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 92-723
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 15047

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA3.LETT.1991
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/578 (2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.