Les expériences récentes de déréglementation de change et la théorie de la "surréaction"

par Ezzedoine Zouari

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Colette Nême.

Soutenue en 1991

à Paris 2 .


  • Résumé

    Depuis la fin des annees soixante-dix, plusieurs etats decu par l'inefficacite des controles des changes ont participe a un grand mouvement de dereglementation en matiere de change, comme dans bien d'autres domaines. Cette decision a laisse supposer que le change pourrait trouver son taux d'equilibre a long terme apres suppression des principaux controles. Ce qui nous a conduit a un survey des theories de determination de taux de change. Neanmoins toutes ces theories ont montre des insuffisances, et les hommes politiques presses par la necessite de stabiliser les taux de change des devises cles ont deja commence a s'interesser a des nouveaux concepts. L'etude du controle de change au royaume-uni, au japon, au danemark en australie et en nouvelle-zelande montre que son abolition a produit une sorte de choc c'est-a-dire une "surreaction" du taux de change. Cette surreaction a ete confirmee, dans quatre de ces cinq pays, par une etude econometrique utilisant la methode des retards echelonnes.

  • Titre traduit

    Recent experiences of exchange deregulation and the overshooting theory


  • Résumé

    Since the end of the 1970's, several countries, disappointed with the inifficiency of exchange controls, have participated in a large movement towards deregulation in exchange rates as well as in otherfields. This decision allowed then to think that the exchange rate could find its long-terme stability after the abolition of principal controls. This led then to a survey of the theories that determine. Exchange rates. Yet all of these theories showed inadiquancies and politicians, pressed by the necessity of stabilising the exchange rate with key currencies, had already begun to take an interest in new concepts. A study of exchange controls in the united-kingdom, japan, denmark, australia, and new-zealand showed that their abolition produced an overshooting or "shock" in the exchange rate. This overshooting was confirmed in 4 of these 5 countries by an econometric study utilising the distributed-lags method.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : DT1991-77
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.