Recherches sur la preuve par record dans les pays wallons au bas Moyen âge

par Jean-Luc Lefebvre

Thèse de doctorat en Histoire du droit

Sous la direction de Yvonne Bongert.

Soutenue en 1991

à Paris 2 .


  • Résumé

    Le moyen age ne fut pas l'age d'or du temoignage. Les contemporains s'en sont, au contraire, defies. Dans le domaine proprement civil, ils n'y recouraient qu'en derniere extremite, a condition qu'il y eut un ecrit. Un ecrit etait aussi indispensable quand ne restait plus en vie qu'un seul des temoins preconstitues mais il fallait y ajouter un serment special. Tous ces moyens de preuve avaient en realite une vocation subsidiaire. On ne les employait que lorsqu'on ne pouvait plus faire autrement et on ne manquait pas de les conjuguer, de les additionner comme pour montrer encore plus qu'on s'en mefiait davantage. L'aveu mis a part, la confiance n'etait accordee qu'au record. C'etait un moyen de preuve superieur, comparable au notariat. Ce qui le differenciait fondamentalement du temoignage etait une institution qui dans les terres romanes du diocese de liege a porte le nom significatif de mise en garde de loi. C'etait une operation de preconstitution de la preuve qui intervenait officiellement en audience. Toutefois une telle procedure ne fut possible que parce qu'il existait prealablement un corps d'hommes assermentes, tenus en vertu de leur serment de conserver la preuve. L'etude du record dans le berceau des carolingiens conduit ainsi a revoir la hierarchie des preuves en droit coutumier. Elle permet de mieux saisir les raisons qui expliquent que les hommes du temps se soient acharnes a confectionner autant d'ecrits. Mais elle ouvre aussi des perspectives nouvelles sur la societe medievale ou les prud'hommes et les

  • Titre traduit

    Research on records of courts in Wallon countries in late middle ages


  • Résumé

    The study of the records in this area with carlovingian culture leads us to day revising the scaling of the differents means of proving in civils courts. The records of courts where conclusive. It anables us to understand better the reasons which explain why the middle ages people made some many writs which were to be used when the members of the courts were dead. It opens new horizons about the medieval society where the prud'hommes (probi homines), the bonnes gens (boni homines) and the hommes de loi (homines legales) were not only notables but also faithful and loyal king's officers.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2006 par De Boccard à Paris

Prud'hommes, serment curial et record de cour : la gestion locale des actes publics de Liège à l'Artois au bas Moyen âge


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du droit et de la santé. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque de Droit-Gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : H 24746
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : R/T91-004

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PARIS.DR.1991
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : GM1521-1991-539/44207-4
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2006 par De Boccard à Paris

Informations

  • Sous le titre : Prud'hommes, serment curial et record de cour : la gestion locale des actes publics de Liège à l'Artois au bas Moyen âge
  • Dans la collection : Romanité et modernité du droit
  • Détails : 1 vol. (632 p.)
  • ISBN : 2-7018-0202-4
  • Annexes : Bibliogr. p. 47-68. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.