La genèse de l'armement nucléaire français, 1945-1958

par Dominique Mongin

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Maurice Vaïsse.

Soutenue en 1991

à Paris 1 .


  • Résumé

    Deux mois apres la premiere explosion atomique a hiroshima, la france crea en octobre 1945 sa propre commission de l'elergie atomique, le commissariat a l'energie atomique, qui fut charge de poursuivre les etudes atomiques deja entreprises avant la deuxieme guerre mondiale (quand la france jouait un role leader dans ce secteur) dans le domaine de la science, de l'industrie et de la defense nationale. Ce n'est pas avant 1954 que les autorites politiques francaises se deciderent a entreprendre un programme d'armement nucleaire. Parallelement, le parlement montra sin interet pour la question, en particulier en votant le premier plan quinquennal de l'energie atomique (1952 57). Les armees s'interesserent egalement tres tot pour la politique de l'energie atomique, des 1945. Ainsi furent crees plusieurs sections atomiques. Mais les autorites politiques refuserent de donner la responsabilite de ce programme secret aux armees car celles-ci manquaient de moyens humains et materiels, et d'unite, pour l'entreprendre.

  • Titre traduit

    The genesis of the french nuclear armament - 1945 1958


  • Résumé

    Two months after the first atomic explosion at hiroshima, france created in october 1945 his own atomic energy commission, the "commissariat a l'energie atomique", who was in charge pursue the atomic studies already undertaken before the world war ii (when france was leader in this area) in the field of science, industry and national defence. It was not before 1954 that the french political authorities decided to endertake a nuclear armament programme. Concurrently, the parliament revealed his interest for this question, more particularly in voting the first atomic energy five - year plan (1952 57). The armies revealed also very soon their interest for the atomic energy policy, as soon as 1945. Then they created several atomic sections. But the political authorities refused to give the responsability of this secret programme to the armies which lacked of human and material means, and unity, to endertake it.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (633 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 596-614. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 91 ! 52
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 92-899
  • Bibliothèque : La contemporaine. Bibliothèque, archives, musée des mondes contemporains (Nanterre).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : F 15126 (1)
  • Bibliothèque : La contemporaine. Bibliothèque, archives, musée des mondes contemporains (Nanterre).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : F 15126 (2)
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 15423-<1,2>
  • Bibliothèque : Centre de documentation de l'école militaire (Paris).
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 934
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.