Leiturgia : pour une philo-sophie du corps

par Emmanuel Rouvillois

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de François Dagognet.

Soutenue en 1991

à Paris 1 .


  • Résumé

    Clé de la compréhension d'une civilisation - surtout post- chrétienne - la liturgie, structurée par l'intériorité religieuse est en même temps une œuvre artistique et communautaire. Le corps humain y apparait non seulement comme médiateur entre l'adoration, le geste et la communauté qui s'organise comme un corps communautaire, mais parce qu'il est l'archétype même de la médiation symbolique. Par la présence et l'usage éthique, artistique et politique du corps comme fondement du symbole, la liturgie peut mobiliser et engager la personne humaine selon toutes ses dimensions pour la hisser, dans l'effacement même du symbole, devant le tout-autre. Au cœur du sacre liturgie le corps est aussi, par ses limites, sa vulnérabilité et la présence virtuelle de la mort en lui, un rappel du tragique de l'existence humaine. Par là il provoque l'homme à un surpassement sacrificiel dans un inconditionnel abandon jusqu'en sa mort. Dans cette lumière, la manière chrétienne d'affronter la mort et le sacrifice rayonne d'une gratuite dans l'adoration et d'une communion fraternelle unique. C'est dans cette lucidité de sagesse qu'il devient possible d'œuvrer pour une liturgie prophétique et eschatologique.

  • Titre traduit

    Leiturgia : for a body philosophy


  • Résumé

    Key of the understanding of a civilisation, especially a post-christian one, liturgy structured through religious interiority, is both an artistic and communitarian undertaking. The human body appears there, not only as a mediator between adoration. Gesture and the community which organises itself as a communitarian body, but because it is the archetype of symbolic mediation. Through the presence and the ethical, artistic and political use of the body as a fundament of symbol, liturgy can mobilise and engage the human person in all its dimensions to hoist it up, through the receding of the symbol itself, in front of the all-different. In the heart of liturgical sacredness, the body, through its own militations, its vulnerability and the virtual presence of death it contains, is also a reminder of the tragedy of human existence. Hence, it challenges man to a sacrificial surpassingness in unconditional abandon unto his death. In this light, the christian way of confronting death and sacrifice radiates gratuitousness within worship and a unique fraternal communion. In this lucidity and wisdom, it becomes possible to act towards a prophetical and escathological liturgy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (365 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 334-360. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 91 : 46
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 92-952
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 15435-<1,2>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA1.LETT.1991
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.