Connaissance et figures de l'Ethiopie dans la cartographie occidentale du XIVè siècle au XVIè siècle

par Bertrand Hirsch

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jean Devisse.

Soutenue en 1991

à Paris 1 .


  • Résumé

    L'étude des représentations de l'Ethiopie dans la cartographie occidentale (XIV-XVI siècles) a dégagé quatre grandes familles de cartes. Les cartes portulans, entre 1320 et 1420, installent le prêtre Jean en Ethiopie, comme une promesse d'alliance. Au milieu du XV s. , les contacts entre Ethiopiens et Occidentaux et la découverte de l'œuvre géographique de Ptolémée favorisent la création, à Florence, d'une "tabula moderna" de l'Ethiopie, dont les données sont reportées en 1490 sur la cartographie portugaise de l’Afrique, puis largement diffusées, d'abord en terre d'empire, par M. Walseemuller. A Venise, vers 1550, une nouvelle cartographie est élaborée par G. Gastaldi et G. B. Ramusio d'après le récit de voyage de F. Alvarez en Ethiopie (1520-26): reprise et amplifiée par les cartographes des Pays-Bas, elle s'impose comme un modèle dominant avant d'être remise en cause par les recherches et les relevés des missionnaires jésuites présents en Ethiopie jusqu'en 1632. Chacun de ces groupes de cartes est replacé dans l'histoire complexe des relations entre Ethiopiens et occidentaux et confronté aux différentes conceptions que la culture européenne s'est faite de l'Ethiopie. Les diverses sources utilisées par les cartographes et leurs méthodes de construction de l'espace éthiopien sont analysées. La confrontation entre les sources éthiopiennes et les données cartographiques permet l'identification des toponymes indiques sur ces cartes et fait apparaitre la part prise par les lettres éthiopien dans l'élaboration de cette cartographie.

  • Titre traduit

    Conception and pictures of Ethiopia through the western cartography between the XIVth and the XVIth centuries


  • Résumé

    The study of Ethiopia through the western cartography between the XIVth and the XVIth centuries discloses four classes of maps. The portulan mapa in the XIVth century set the mythical figure of prester John in Ethiopia, as a potential christian ally. In the mid-fifteenth century, a "tabula moderna" of Ethiopia (a ptolemaic "modern map") was created in Florence and, mixed with the new portuguese cartography of Africa at the end of the century, it was largely apread specially over the empire. Thanks to the cartographical work of m. Waldseemuller. G. Gastaldi and G. B. Ramusio, working at Venice in the mid-sixteenth century on the travel book of F. Alvarez, introduced a new map of Ethiopia which acquired greater popularity through the cartographs of the low countries. Finally, at the and of the XVIth c. And at the beginning of the XVIIth c. , the jesuit missionaries in Ethiopia elaborated a new category of maps based on astronomical surveys, each of those groups of maps is analysed in the light of the history of the relation between Europeans and Ethiopians and saced with the different conceptions of Ethiopia in european culture. The written sources are examined in details, specially the itineraries, and the confrontation of the cartographical material with the ethiopian sources brought forth toponmic identificaton and enbances the part played by the Ethiopians in this cartography.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (569 f. + 67 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 1-67

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque de Recherches Africaines (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T572 (1, 2)
  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 91 ! 5
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 92-634
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Th 563 (1)
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Th 563 (2)
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 15011-<1,2>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA1.LETT.1991
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA1.LETT.1991
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/604 (1)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.