Etude de recepteurs specifiques d'osides exprimes par une lignee de keratinocytes humains et par les cellules du melanome humain c32 : implication dans le transfert de la melanine

par Dominique Cerdan Antoinet

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Claudine Kiéda.

Soutenue en 1991

à Orléans .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Afin d'optimiser la pigmentation cutanee et d'assurer la protection de l'organisme contre les radiations ultraviolettes, le mecanisme du transfert du pigment: la melanine, des melanocytes vers les keratinocytes, doit etre elucide. Ce transfert necessite des reconnaissances specifiques entre keratinocytes et melanocytes ou melanosomes. L'expression des recepteurs membranaires, specifiques d'osides: lectines membranaires, est etudiee chez une lignee keratinocytaire humaine et un melanome humain c#3#2, par analyse en cytometrie en flux, de la fixation de neoglycoproteines. Ces recepteurs, exprimes par les keratinocytes, sont specifiques du fucose et du rhamnose qui sont internalises efficacement. Leur expression est modulee par des cytokines actives sur la biologie des keratinocytes: il1, il2 et tnf. Des lipides ont ete substitues par le rhamnose pour preparer des liposomes reconnus par les lectines membranaires des keratinocytes et pour definir des transporteurs ciblant les keratinocytes. Les melanocytes expriment des lectines membranaires specifiques du fucose et du rhamnose. Leur expression est augmentee sous l'action d'un diacylglycerol stimulant la melanogenese dans les melanomes humains. La cytometrie en flux, revele de petits elements, distinguables des cellules de melanome, par la valeur des diffusions de la lumiere et par leurs capacites a fixer les neoglycoproteines fluorescentes. Le tri identifie ces elements comme des vesicules produites par les melanocytes et montre une segregation massive des lectines membranaires specifiques du 6-phospho-galactose dans ces vesicules. Ces vesicules sont reconnues et prises en charge par les keratinocytes. Ceci est partiellement inhibe par des neoglycoproteines, demontrant le role des lectines specifiques du rhamnose et du fucose des keratinocytes et specifique du 6-phospho-galactose des vesicules. La microscopie electronique montre que la melanine est transferee dans les keratinocytes via les vesicules melanocytaires


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 336 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation.Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 19-1991-15
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.