Relations melasoma (coleoptera, chrysomelidae). Peupliers de la section leuce (salicaceae) : etude de quelques facteurs physico-chimiques impliques dans l'alimentation et le developpement de ces insectes

par SYLVIE AUGUSTIN

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de JEAN LEVIEUX.

Soutenue en 1991

à Orléans .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'etude de melasoma populi l. Et melasoma tremulae l. , provoquant les degats les plus importants dans les jeunes plantations et les taillis a courte rotation de peupliers, a permis de preciser certains criteres taxonomiques et ecologiques permettant de differencier ces 2 especes voisines. Les preferences alimentaires et de ponte de ces 2 chrysomeles vis-a-vis de 15 clones de peupliers de la section leuce ont ete etudiees dans la nature en 1988-1990. Les adultes preferent se nourrir et pondre sur p. Tremula tremuloides. Les clones de p. Alba sont non preferes, et ceux de p. Tremula alba intermediaires. Au laboratoire, le developpement post-embryonnaire des 2 especes est favorise sur p. Tremula tremuloides. La duree du developpement de m. Populi, est plus courte sur p. Alba que sur p. Tremula alba. Les larves de m. Tremulae subissent une mortalite quasi-totale sur les clones de p. Alba. La fecondite des femelles nourries sur p. Tremula tremuloides est la plus importante. Sur p. Alba, m. Populi pond seulement quelques ufs et m. Tremulae ne pond pas. L'aspect physique des trichomes de p. Alba et p. Tremula alba influence le comportement et le developpement des 2 especes, mais certaines caracteristiques chimiques paraissent egalement jouer un role determinant dans le choix des insectes. Les 4 phenolglucosides, salicortine, tremulacine, salicine et tremuloidine sont presents dans tous les clones etudies, mais les concentrations en salicine et tremuloidine sont faibles. Ces concentrations varient d'une clone a l'autre, et pour un meme clone, pendant la saison de vegetation. Les variations des concentrations en phenolglucosides observees suite a une attaque d'insectes, montrent l'existence d'un systeme de defense induite. Des tests biologiques tendent a indiquer que la salicortine est la principale substance phagostimulante pour les 2 especes. A l'inverse, la tremulacine, la tremuloidine et certaines substances en cours d'identification diminueraient l'appetance des insectes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 148 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation.Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.