Le recepteur des sulfonylurees hypoglycemiantes associe aux canaux potassium sensibles a l'atp : caracterisation pharmacologique et structurale, purification. localisation dans le systeme nerveux central. implications physico-pathologiques

par Henri Bernardi

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Michel Lazdunski.

Soutenue en 1991

à Nice .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les canaux potassium sensibles a l'atp jouent un role clef dans la secretion d'insuline par la cellule pancreatique. Une augmentation de la concentration en atp intracellulaire bloque les canaux k#a#t#p. La depolarisation qui en resulte conduit, via l'ouverture de canaux calcium voltage-dependants de type l, a l'entree de calcium laquelle declenche la secretion d'insuline. Ces canaux sont presents sur une grande variete de tissus, et nous montrons qu'ils sont impliques dans la regulation des secretions nerveuses, hormonales et dans les attaques ischemiques cardiaque et cerebrale. L'etude biochimique des canaux k#a#t#p est rendue possible grace a la decouverte de composes interagissant specifiquement avec ces structures membranaires: les sulfonylurees hypoglycemiantes. Les etudes de fixation ont permis la caracterisation pharmacologique et biochimique de leur recepteur par diverses approches: la fixation des sulfonylurees sur les tissus pancreatique, nerveux, hypophysaire et cardiaque indique la presence de sites de fixation de haute affinite (de l'ordre de 0,1 nm pour les plus actives). Le marquage d'affinite par photoirradiation montre que les sites de fixation de haute affinite sont portes sur les tissus pancreatique, hypophysaire et nerveux, par une proteine de poids moleculaire apparent de 1450005000. La localisation du recepteur dans le systeme nerveux central indique que les zones les plus marquees comme la substance noire et le globus pallidus participent aux controles pyramidal et extrapyramidal. La purification du recepteur apres solubilisation des membranes par un detergent non ionique, la digitonine, a permis d'isoler une sous-unite glycoproteique de poids moleculaire apparent de 1450005000 qui possede un ou plusieurs sites nucleotidiques


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 189 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.