Symbiose plastidiale et mixotrophie des cilies planctoniques marins (ciliophora oligotrichina)

par MICHELE PEUTO-MOREAU

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de CLAUDE GREUET.

Soutenue en 1991

à Nice .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La symbiose plastidiale, particulierement developpee dans le groupe des cilies planctoniques strombidiidae (oligotrichina), est analysee sous divers aspects: morphologie, biologie, cytophysiologie, ecologie et evolution. Elle est comparee au cas des autres protozoaires plastidies (foraminiferes, heliozoaires) et d'invertebres, les mollusques sacoglosses, qui maintiennent egalement des plastes fonctionnels. Les cilies plastidies, qui hebergent un nombre eleve de plastes isoles en bonne sante provenant d'algues unicellulaires chromophytes tres diverses, sont compares aux cilies non plastidies. L'analyse d'echantillons de plancton en microscopie a epifluorescence ayant prouve l'excellente conservation des pigments chlorophylliens, le nombre des especes a pu etre evalue: 40% des especes de cilies oligotrichina sont concernes par une symbiose plastidiale et non une symbiose algale, ce que confirme la microscopie electronique a transmission. Des etudes ultrastructurales et cytochimiques montrent les caracteristiques cytologiques du protozoaire-hote et les relations des plastes symbiotiques avec ses organites, qui permettent leur integration dans la cellule et le maintien d'une activite photosynthetique. Le role possible des plastes dans l'elaboration de reserves polysaccharidiques et lipidiques est discute. Les points a developper dans l'avenir sont inventories: processus de renouvellement et de segregation des plastes dans la cellule-hote, variete d'efficacite des plastes chromophytes chez les protistes en milieu heterotrophique, diversite des cas de symbiose plastidiale. Animaux-plantes, les protozoaires plastidies sont des mixotrophes: ancestralement heterotrophes et devenus autotrophes par retention de plastes. La mixotrophie est redefinie selon qu'elle concerne des etres unicellulaires ou pluricellulaires. Les implications ecologiques de la presence dans le reseau trophique marin de cilies mixo


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 264 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.