Le reel et le fantastique

par Alain Chareyre-Méjan

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Clément Rosset.

Soutenue en 1991

à Nice .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le sentiment du fantastique ne retient du reel que son caractere existant. Son paradoxe est ainsi de n'imaginer rien d'autre des choses que leur position dans l'exitence, prenant a la lettre le principe suivant lequel aucune realite ne contient en elle-meme sa propre raison d'exister. A proportion de quoi, la these fantastique formule qu'il n'y a pas de sens assignable a l'expression "verite du reel", "si l'on entend par le mot de verite la justesse d'un enonce" (heidegger). Tout l'effort de la tradition methaphysique pour reduite le monde a la representation ne consiste qu'en une conjuration de la stupefaction ou nous laisserait la "chose" fantastique. Il concourt a un refus de l'etonnement proprement philosophique devant le fait ontologique.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque Lettres, Arts, Sciences humaines-Henri Bosco.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.