Filles et garcons au l. E. P. Les identites feminines et masculines dans les apprentissages professionnels et sociaux

par Gilles Moreau

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Christian Baudelot.

Soutenue en 1991

à Nantes .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les roles et les statuts socialement attribues aux femmes et aux hommes semblent se modifier. Une enquete conduite aupres de jeunes scolarises en lycee professionnel permet de comprendre comment se constituent les identites feminines et masculines et comment les nouvelles generations (ici souvent originaires du milieu ouvrier ou employe) reagissent aux changements en cours. Trois domaines offrent un terrain d'observation privilegie des identites sexuelles : l'apprentissage d'un metier, la sociabilite et les images associes a "la vie a deux". Du cote de la formation professionnelle, les changements sont rares. La mixite des sections et des etablissements ne s'est pas modifiee depuis une trentaine d'annees. Le cloisement entre les sexes demeure le trait distinctif des lep; il prefigure celui en vigueur sur le marche du travail. Du cote de la sociabilite, les activites et les loisirs des filles et des garcons sont nettement differencies. De plus, il existe des relations privilegiees entre les filles et leur mere d'une part, et entre les garcons et leurs copains d'autre part. La vie en couple enfin, est un domaine ou les changements sont importants, neanmoins les jeunes de lep interpretent le travail de la femme, le partage du travail domestique et la cohabitation a partir de valeurs qui leur sont propres. C'est d'ailleurs la conclusion principale de ce travail : les changements effectifs sont souvent des changements relatifs qui se construisent a partir du passe et sans remettre en cause les hierarchies et les discriminations etablies.


  • Résumé

    Roles and statuses which are socially attribued to men and women are modifying. A survey set up among the professional school ("lep") population enables us to understand how feminine and masculine identities strengthen and how new generations (here originating from lower classes) are responding through pertinent topics : apprenticeship sociability and the "couple" representation. Concerning professional training, few changes are noticed : coeducation in each specialization and each school has not changed in the last thirty years. The partition between the two sexes remains a distinctive feature of the "lep". This foreshadows the existing one on the labour market. As for as sociability is concerned, free time activities and hobbies differ for boys and girls. Moreover, we notice a priviledged relationship between on the one hand mothers and daughters and on the other hand boys and their mates. At last, marital life is a field in which many changes can be seen; however these young people consider feminine work, sharing of housework and cohabitation according to their own and specific values. This leads us to think that actual changes happen to be relative changes, which build up from previous experiences without denying any sort of hierarchy and well established discriminations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MSH TH 3951
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.