Determination structurale des supraconducteurs de la famille bi#2sr#2ca#n##1cu#no#2#n#+#4#+#y (n=1, 2 et 3)

par PIERRE DUPOUY

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Serge Lefrant.

Soutenue en 1991

à Nantes .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Il existe trois structures possibles pour les trois phases supraconductrices des composes au bismuth: fmmm, amaa ou a2aa. Ces structures ne se differencient que par la localisation des atomes d'oxygene des feuillets bio. Une etude par diffusion raman nous a permis d'eliminer la structure fmmm tandis qu'une attribution des modes de vibration lies aux atomes d'oxygene a ete proposee dans le cas de la structure amaa. Les modes relatifs aux atomes d'oxygene des plans cuo#2 sont observes dans le domaine de frequences 280-400 cm##1, les modes generes par les couches sro se situent dans le domaine 450-500 cm##1 et enfin ceux lies aux feuillets bio se trouvent dans le domaine 590-650 cm##1. Une etude complementaire par microdiffraction electronique, qui tient compte des zones de laue d'ordre zero et un, nous a permis de determiner la structure de base de chacun des trois composes. Le compose 2201 (t#c=10 k) a la structure amaa, alors que les composes 2212 et 2223 (t#c respectivement 85 et 110 k) ont la structure a2aa. Nous avons egalement note une surstructure le long de la direction 100 dont la modulation est de l'ordre de 4,5 a 4,9 a selon le compose


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 57 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.