L'influence des conditions de liaison sur le dimensionnement et le comportement des chaussees

par MARYLENE BATS VILLARD

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de PIERRE JOUVE.

Soutenue en 1991

à Nantes .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'etat des interfaces entre les couches de chaussees conditionne le comportement des structures routieres. La premiere etude concerne une methode de modelisation du comportement des interfaces, applicable au dimensionnement des chaussees. La modelisation par elements finis a permis d'etudier diverses lois de comportement, dont le glissement, le decollement et le frottement, de type coulomb. Une interface degradee peut egalement etre representee par une couche d'epaisseur faible et de module de rigidite elastique variable. Cette methode a l'avantage d'etre utilisable sur n'importe quel programme de dimensionnement des chaussees. La seconde partie de ce travail definit une nouvelle methode d'auscultation des chaussees pour detecter l'etat des interfaces. Cette analyse est basee sur l'interpretation des fonctions de transfert calculees a la surface de la structure. Une etude numerique montre que la frequence la mieux adaptee pour detecter l'etat des interfaces est de 4,5 khz. Pour cette frequence, les parametres geomecaniques de la structure ne modifient pas l'allure des fonctions de transfert. Des essais effectues sur plusieurs sections experimentales, au moyen d'une excitation impulsionnelle, ont permis de confirmer ce resultat


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 73 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.