Le mouvement étudiant algérien (1955-1970) : essai sur les intellectuels et le pouvoir en Algérie

par Khaled Bensmain

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Gilbert Meynier.

Soutenue en 1991

à Nancy 2 .


  • Résumé

    Engagée dans la lutte de libération nationale, l'U. G. E. M. A assuré la promotion de nombreux étudiants qui vont faire au sein des différentes instances de la révolution l'apprentissage du pouvoir. La revendication de l'intelligentsia à prendre en main les rênes de l'état au nom d'un savoir-faire et d'un déterminisme historique incarné dans l'inévitable avènement de l'état de type "moderne" et de son corollaire, le modèle industriel, va se faire au détriment des fonctions classiques de l'intellectuel. La pratique des intellectuels va alors se structurer autour des concepts d'état et de "modernité". D’une part sur les conditions du changement social et d'autre part sur l'instrument de sa mise en œuvre. Cette vision qui a pour origine la croyance en un retard historique que l'Algérie doit rattraper, interpelle l'intellectuel sur trois plans successifs : sur son savoir et sa capacité à le mettre au service de sa société, son rapport à l'état et au parti et enfin son rapport à l'autre. Crédités d'un savoir et de compétences qui légitiment leur présence comme idéologues du pouvoir ou comme techniciens charges de la matérialité de ses projets, les intellectuels vont être au centre de la transformation d'un processus révolutionnaire (déjà en déliquescence) en un système bureaucratique. Le recours au substrat économique comme moyen de structuration de la société va rendre superflu tout effort de réflexion sur un projet de société articule sur "l'histoire réelle" et transforme les intellectuels en gestionnaires de l'appareil économique

  • Titre traduit

    The Algerian movement student (1955-1970) : essay on the intellectuals and the power in Algeria


  • Résumé

    Engaged in the struggle of national liberation, the U. G. M. A. Movement will assure the promotion of students who will be initiated to power. The intelligentsia's claim of governing the state in the name of the know-how and historical determinism incarnate the type of "modern" state and its corollary, the industrial modal will be done to the detriment of the classical functions of the intellectual. So this later's interest centrates on the state's concepts and "modernity". In one hand, the social changement conditions and on the other in the way of setting it up. This vision has as origin the belief in historical delay which Algeria must overtake, this fact hails the intellectual in three points: his knowledge and capacity to set it up in his society, his relation to the state and party and finally to the other. The intellectuals will be responsible of the process of revolutionary transformation in the center of bureaucracy. The appeal to the economical substratum as a mean of social structuration will become superfluous concerning all efforts of thoughts on "real history" and alters the intellectuals in administrators of economy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (642 p.)
  • Notes : Reproduction non autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.