Fécondité et transferts sociaux : une analyse théorique et empirique

par Marie-Véronique Henry-Wittmann

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Claude Ray.

Soutenue en 1991

à Nancy 2 .


  • Résumé

    Cette étude vise à rechercher l'effet des mesures financières d'aide aux familles sur la fécondité. Une approche théorique, qui s'appuie sur un modèle microéconomique de maximisation de l'utilité sous contrainte, détermine dans un premier temps les conditions d'acceptation d'un enfant supplémentaire. La vérification empirique qui lui fait suite, réalisée à partir d'un échantillon de 733 ménages, met en œuvre deux méthodes différentes. La première teste un modèle économétrique estimant la probabilité d'avoir un enfant supplémentaire. La seconde consiste en une vérification "cas par cas" du rôle de l'avantage familial sur la fécondité, reposant sur l'hypothèse qu'il existe un revenu revenu-seuil) en dessous duquel les parents refusent l'enfant supplémentaire pour des raisons économiques. Les résultats montrent que les mesures d'aide aux familles exercent sur la fécondité un effet favorable mais limite, par ailleurs fortement corrélé au revenu et au nombre d'enfants du ménage.

  • Titre traduit

    Fertility and family benefits : a theoretical and empirical analysis


  • Résumé

    This study deals with the effect of family policy on fertility. A theoretical approach, based on a microeconomic model, first determines the necessary conditions for parents to accept an additional child. The empirical verification was realized from a sample including 733 households. It uses two methods: the first one tests an econometric model estimating the probability of having an additional child; the second one tries to assess, household by household, the influence of family benefits on fertility. In this method, an assumption is that there exists an income under which parents could refuse an additional child because of economic constraints. The results show that government benefits for families have a positive effect on fertility. This effect is nevertheless limited and highly correlated with the income and number of children.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (413 p.)
  • Notes : Thèse non reproduite
  • Annexes : Bibliogr. p. 387-402

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Droit et sciences économiques.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : DN 1991/6
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.