Réarrangements alternatifs des gènes d'immunoglobulines codant pour les chaines légère kappa et lambda dans les cellules b humaines

par Jianqing Tang

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Gilbert Faure.

Soutenue en 1991

à Nancy 1 , en partenariat avec Université Henri Poincaré Nancy 1. Faculté des sciences et techniques (autre partenaire) .


  • Résumé

    Trois types de gènes codent pour les chaines lourdes(IGH) et les chaines légères kappa(IGK) et lambda(IGL) des immunoglobulines. Le réarrangement de ces gènes est obligatoire pour qu'ils puissent s'exprimer. La chronologie de ce réarrangement au cours de la différenciation des lymphocytes b implique d'abord les gènes IGH, et ensuite, selon la littérature, une séquence d'essais successifs dans l'ordre IGK-IGK-IGL-IGL. A la suite de l'observation d'une inversion de la ration des chaines kappa: lambda dans les lymphocytes associes aux tissus muqueux et dans les liquides sécrétoires chez l'homme, nous avons entrepris d'analyser le réarrangement des gènes des chaines légères humaines dans les leucémies, les lymphocytes b amygdaliens et les lymphocytes b du sang périphérique. Les résultats obtenus, présentés dans ce mémoire, nous conduisent à proposer un modèle alternatif pour la chronologie de réarrangement des gènes codant pour les chaines légères, selon lequel le réarrangement de ces gènes peut commencer soit par IGK soit par IGL. Le deuxième gène qui réarrangerait serait également au choix IGK ou IGL. Cette hypothèse diffère des modèles traditionnels en ce qu'une cellule b peut réarranger ce gène IGL sans avoir nécessairement réarrangé les deux allèles IGK. Nos résultats indiquent enfin que la prédominance de cellules produisant des chaines légères lambda dans le malt peut résulter de l'utilisation préférentielle de ce réarrangement alternatif

  • Titre traduit

    Alternative rearrangement of immunoglobulin light chain genes in human b cells


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 350 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.