Réactivité de l'anhydrite naturelle et sa valorisation en tant que matériau de construction

par Spyridon Papayannakis

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Omer Evrard.

Soutenue en 1991

à Nancy 1 , en partenariat avec Université Henri Poincaré Nancy 1. Faculté des sciences et techniques (autre partenaire) .


  • Résumé

    Ce mémoire concerne l'étude de la réactivité de l'anhydrite naturelle (anhydrite orthorhombique) dans la perspective d'élargir son champ d'applications dans le bâtiment et les travaux publics. Dans un premier temps, nous avons démontré l'importance de certains schonites (k#2m(so#4)#2,6h#2o) en tant qu'activateurs d'hydratation des ciments et bétons d'anhydrite et par la suite nous avons pu valoriser des déchets de l'industrie sidérurgique en les transformant en activateurs, moyennant un traitement chimique simple. Par la suite, nous avons effectué une étude sur la réactivité de l'anhydrite en milieu alcalin afin de déterminer sa stabilité et sa cinétique d'hydratation. L'ettringité peut être formée par réaction d'un aluminate calcique ou alcalin sur l'anhydrite naturelle. Les nombreux désaccords qui existent encore quant aux mécanismes d'expansion liée à la formation d'ettringité dans les ciments nous ont incités à mener une étude pour essayer de comprendre le pourquoi de l'expansion. Pour répondre à cette question nous avons utilisé comme support de nos recherches les mélanges anhydrite-ciment fondu lafarge. Nous avons pu démontrer que la cause de l'expansion est la transformation de cah#1#0 en ettringite, réaction qui se fait sans dissolution préalable mais à l'état solide. Par la suite, moyennant l'adjonction de certains réactifs, nous avons mis au point un liant hydraulique non expansif a base d'anhydrite et de ciment fondu et d'un explosif non détonant pouvant servir pour la démolition des structures en béton et à la fracturation des roches

  • Titre traduit

    Reactivity of the natural anhydrite : applications at the public works and construction fields


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 114 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.