Utopie et folie. Essai sur la dialectique de la raison et de l'imaginaire

par JEAN BERNARD PATURET

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de J-PIERRE SERIS.

Soutenue en 1991

à Montpellier 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La folie a ete progressivement colonisee par la raison medicale et psychiatrique et reduite, au fil des siecles au concept de maladie mentale par la volonte de maitrise et de controle qui habite au coeur de l'individu et de whaque groupe social. Nous formulons l'hypothese que cette volonte repose sur un fantasme utopien dont l'archetype trouve son origine dans l'oeuvre de thomas more : l'utopie, ecrite en pleine periode humaniste, au debut du xvie siecle. La premiere partie de notre travail consiste donc : - d'une part, a analyser les caracteristiques de l'utopie : scene du meme, fantasme de toute puissance, philosophie de la proprete, religion rationnelle, - d'autre part, montrer sa fonction dynamisante au sein du groupe social. La seconde partie oppose : - les multiples figures d'oxymoron de la folie : ironie et tragedie, transgression et federation, inspiration-divine et possession demoniaque, spirituelle et corporelle. - a la figure de synecdoque qui domine a la fin du siecle reduisant la folie a la maladie. Le mouvement reducteur se fait par la puissance dominante du fantasme utopien de controle social. L'argument qui clot l'ensemble du travail tente de montrer qu'actuellement les moyens techniques dont nous disposons, pourraient permettre que se realise l'utopie. Mais au coeur meme de la science renait la figure d'oxymoron, figure de folie, jeu dialectique des contraires et perspectives d'un nouvel "ars oppositorum".


  • Résumé

    Madness has been gradually colonized by medical and psychiatric reason then reduced along centuries to a concept of mental pathology for the purpose of concontroling which ingabits to each individual and each social group. On the assumption that this purpose is based on utopian fantasy whose archetypal derives from thomas more's book : utopia, written in the beginning of the 16th century right the era of humanism. The first part of this work will consist in : - on one hand, to analyse the characteristics of utopia : stage of the same, fantasy of power, philosophy of cleanliness, rational religion. - on the other hand to shown its dynamic function in the social group. The second part opposes : - the different figures of "oxymoron" about madness : irony and tragedy, social trangression and social cohesion, divine inspiration, demoniac, spiritual and bodily possession. - to the figure of "synecdoque" which prevails at the end of the century reducing madness to pathology. This tendency to confine madness is carried out through the ruling power of utopian fantasy over social control. The whole essay ends on an argument trying to show that at the moment, we have at our disposal technical means allowing utopia to come off and be materialized.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.