Etude du répertoire auto-anticorps des lymphocytes B dans les maladies auto-immunes

par Marinette Moynier

Thèse de doctorat en Biochimie. Biologie moléculaire et cellulaire

Sous la direction de Jean Brochier.

Soutenue en 1991

à Montpellier 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Afin de savoir si l'apparition d'autoanticorps dans les serums de patients atteints de maladie autoimmune peut etre attribuee a une augmentation des cellules b capables de les synthetiser, nous avons etudie les frequences de cellules productrices dans le compartiment sanguin par analyse en dilution limite apres immortalisation par l'ebv. Les frequences de cellules b precurseurs produisant des igm contre divers autoantigenes sont similaires chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoide (pr) et chez les controles. L'apparition de facteurs rhumatoides (frs) seriques n'est donc pas due a une augmentation des cellules b precurseurs specifiques. Par contre, ces precurseurs sont attires de maniere specifique dans le site synovial des patients seropositifs. Dans la maladie de basedow, les frequences de precurseurs produisant des igm dirigees contre la peroxydase thyroidiennes (tpo) ou contre la thyroglobuline (tg), sont egalement similaires chez les patients et controles. Par contre, les frequences de precurseurs produisant des igg anti-tpo (anti-tg) sont augmentees chez les patients possedant des lymphocytes sanguins secretant spontanement in vitro des igg anti-tpo (anti-tg) egalement retrouves dans le serum, comparativement aux patients n'en possedant pas et aux controles. L'augmentation du nombre de precurseurs de type igg semble donc plutot refleter un etat d'activation qu'une anomalie intrinseque des lymphocytes b. Nous avons produit des frs monoclonaux a partir des cellules b du sang de pr et de controles, et montre que des frs monoreactifs et polyreactifs sont obtenus dans les deux groupes. La distribution d'idiotypes publics (g8 et d12, respectivement associe a vhi et vhiii, et idrq) ne permet pas de differencier les frs provenant de pr de ceux des controles. Nous avons produit des anticorps monoclonaux anti-tpo et anti-tg a partir de patients atteints de la maladie de basedow et de controles et montre, comme dans la pr, que des autoanticorps monoreactifs sont obtenus dans les deux groupes. L'etude de leur specificite montre que l'ebv peut stimuler un repertoire de cellules b peu ou pas exprime in vivo

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [5], 112, [49] f
  • Annexes : Bibliogr.: f. 93-112

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 91.MON-233
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.