Localisation chromosomique et expression tissulaire des gènes amplifiés codant les estérases impliquées dans la résistance aux insecticides organophosphorés chez "Culex pipiens"

par Eric Nance

Thèse de doctorat en Physiologie et biologie des organismes et populations

Sous la direction de Nicole Pasteur.

Soutenue en 1991

à Montpellier 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Chez le moustique culex pipiens, la resistance aux insecticides orgosphosphores peut etre due a une augmentation de la detoxication par des esterases qui sont surproduites grace a l'amplification des genes qui les codent. Nous montrons, en utilisant des techniques d'hybridation in situ et d'immunohistochimie, que les genes amplifies sont sur un meme chromosome et nous identifions les tissus dans lesquels ils s'expriment. Les esterases de detoxication n'existent que dans certains tissus de l'animal et la nature de ces tissus varie selon les souches. Il semble que la distribution tissulaire des esterases surproduites soit un facteur capital dans l'acquisition d'un taux de resistance eleve

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [2], 146 p., [25] f. de pl. photomicrogr. dont [1] dépl. et [4] dépl. en coul
  • Annexes : Bibliogr.: p.81-87

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 91.MON-145
  • Bibliothèque : Université de Montpellier. Bibliothèque du B2E.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 572
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.