Biodiversité et biogéographie évolutive dans les systèmes hôtes-parasites : le modéle Gadiformes (Téleostéens) - Copépodes et Monogènes

par Claire Tirard

Thèse de doctorat en Physiologie et biologie des organismes et populations

Sous la direction de ANDRE RAIBAUT.

Soutenue en 1991

à Montpellier 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'analyse de la speciation et de la specificite chez des monogenes (diclidophora) nous permet de reconsiderer non seulement la taxonomie, mais aussi l'histoire evolutive de leur groupe hote (trisopterus). Cependant, si une evolution de type phylogenetique est mise en evidence dans les associations trisopterus-diclidophora, l'etude concernant les populations de copepodes du genre lernaeocera (parasites du meme groupe hote) nous amene a decrire un phenomene de capture. Nous discutons de la repartition et de la structure des populations hotes (trisopterus luscus et merluccius merluccius) en atlantique et dans le nouvel environnement mediterranee et de leur role dans la dispersion des parasites (lernaeocera). Nos resultats montrent que l'hote de capture, m. Merluccius, est devenu, de par sa biologie particuliere, l'hote de capture, m. Merluccius, est devenu, de par sa biologie particuliere, l'hote preferentiel et largement majoritaire du copepode en mediterranee. Tous ceci se rapporterait a un phenomene d'effet de bascule (switching), consecutif aux variations de la disponibilite de l'hote d'origine (t. Luscus) dans les differentes zones geographiques (atlantique et mediterranee). Si la specialisation des monogenes diclidophora semble imposee par des contraintes phylogenetiques (nature physiologique et biochimique de l'hote), la specialisation des especes du genre lernaeocera pourrait dependre davantage de parametres ecologiques (abondance relative et/ou disponibilite des ressources)

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [4], 129 p., [2] f. de pl. photomicrogr., [1] f. de photogr. en coul
  • Annexes : Bibliogr.: p. [116]-129

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 91.MON-140
  • Bibliothèque : Observatoire océanologique. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : D IX b / TIR / b
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.