Influence des facteurs agro-écologiques sur la constitution des communautés adventices des principales cultures céréalières (sorgho, mil, mai͏̈s) du Burkina Faso

par Hamidou Traore

Thèse de doctorat en Physiologie. Biologie des organismes et des populations. Agronomie

Sous la direction de P. A. SIGNORET.

Soutenue en 1991

à Montpellier 2 .


  • Résumé

    152 et 251 releves realises respectivement en 1988 et 1989 essentiellement dans des cultures de sorgho, de mil et de mais au burkina faso ont permis d'inventorier 272 especes advantices appartenant a 45 familles et 145 genres avec 60 pour cent d'especes communes aux deux annees. 56 especes nouvelles ont ete mises en evidence pour la flore du burkina faso. 70 pourcent des especes sont des dicotyledones. La famille la plus importante est celle des graminae avec 20 pourcent des especes, suivie par les leguminosae, les asteraceae, les cyperaceae, les euphorbiaceae, les rubiaceae. 84 pourcent des especes sont des therophytes. 36 pourcent des especes ont une repartition africaine et une forte proportion d'especes ont une large repartition mondiale. Une dizaine d'especes sont a la base des problemes d'enherbement avec une frequence et un recouvrement importants. La methode des profils ecologiques et de l'information mutuelle et l'analyse factorielle des correspondances revelent que les facteurs climatiques (pluviometrie, temperature), les facterus edaphiques (roche mere et type de sol) sont les facteurs abiotiques dominants sur la distribution des advantices. Les variables biotiques sont nombreuses et determinantes pour expliquer la repartition des especes. Les groupements adventices se modifient en suivant un gradient climatique nord sud; on constate un accroissement de la richesse floristique au sud. Les levees des advantices sont echelonnees au cours du cycle cultural et sont en grande partie sous l'influence des facterus climatiques. Texture et topographie permettent de comprendre des differences intra-regionales. Les variables biotiques, liees a l'action de l'homme forment un second groupe de facterurs tres actifs. Le systeme de production, experimental ou paysan, influe de facon primordiale en jouant a la fois sur le type de travail du sol, la fumure, les rotations, les epoques de semis. . . L'etude des essais portant sur le travail du sol en ferme experimentale revele que le labour profond et le billonnage sont plus efficaces dans la lutte contre l'enherbement que le travail superficiel. Le travail superficiel du sol et la fumure semblent favoriser l'enherbement des parcelles. Des groupes d'especes caracteristiques des principales variables du milieu on pu etre mis en evidence en depit de la grande diversite des conditions, et ce malgre des differences de composition floristique inter-annuelles importantes

  • Titre traduit

    Effect of agro-ecological factors on the constitution of the main cereal crops (sorghum, millet, maize) weed communities of burkina faso


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 383 f
  • Annexes : Bibliogr.: f. 315-340

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 91.MON-084
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.