Structure spatiale, perturbations, et dynamique de la coexistence des espèces végétales : de l'expérimentation à la modélisation : l'exemple de friches méditerranéennes

par Sandra Lavorel

Thèse de doctorat en Physiologie et biologie des organismes et populations

Sous la direction de F. DI CASTRI.

Soutenue en 1991

à Montpellier 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'existence d'une diversite specifique elevee dans certaines communautes vegetales souleve la question des mecanismes permettant la coexistence d'especes ayant des niches trophiques similaires. Dans des friches mediterraneennes d'ages successionnels differents, j'ai suivi la recolonisation de microperturbations experimentales, generees a differentes saisons (automne, hiver, printemps). Les resultats ont permis d'expliquer comment, dans ces communautes, riches en especes, avec une forte heterogeneite spatiale, et ou les contraintes climatiques sont determinantes pour l'installation des plantes, les perturbations a plusieurs echelles spatio-temporelles permettent: 1) l'expression de differences entre especes dans la maniere dont elles occupent l'espace vital dans l'espace et dans le temps; 2) le remplacement aleatoire d'especes equivalentes a ce titre. Conjointement, a ete developpe un modele spatialement explicite de la dynamique de populations de plantes annuelles avec, comme sur le terrain, trois niveaux de structure (echantillon, communaute successionnelle, et paysage). Des simulations de comportements a l'echelle individuelle ont contribue a ameliorer la comprehension des effets, au niveau du paysage dans son ensemble, de la structure spatiale, de la dissemination des graines, de la bangue de graines, et du regime de perturbations. Ces resultats m'ont amenee a proposer un modele interpretatif original des mecanismes de maintien de la diversite dans des paysages de friches mediterraneennes. Le jeu entre perturbations, caracteristiques biologique relatives a l'occupation de l'espace. Structuration spatiale, et hasard, permet un equilibre dynamique entre des communautes a des stades successionnels divers, connectees par des flux de graines. Les mecanismes proposes s'inscrivent dans la perspective de la theorie de la dynamique des taches, et dans l'optique de l'ecologie des paysages. Les theories de la niche de regeneration, de la loterie competitive offrent des elements pertinents

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [2] f., [5], 269 [i.e. 267] p
  • Annexes : Notes bibliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 91.MON-006
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.