Image et pratiques de langue

par Jean Bessalel

Thèse de doctorat en Sémiologie

Sous la direction de André Gardies.

Soutenue en 1991

à Lyon 2 .


  • Résumé

    L'image étant postulée, sémiologiquement, non comme "objet à percevoir", mais comme "texte à lire", on étudie, à propos des notions de sens litteral, d'intertexte, de non-dit et de narrativite, quelques-unes des opérations qu'engage sa lecture. Sont convoqués, à cette occasion, les concepts de langage et de discours, de signe et de code, de dénotation et de connotation, de syntagmatique interne et externe, de diégèse, de genre, d'énonciation, de compétences, de pacte de lecture et de situation de communication. Etant admis, d'autre part, qu'écrire consiste a réécrire, c'est-à-dire à aller, via diverses transformations, d'un texte à un autre, l'image-texte peut, dans certaines conditions, constituer un "opérateur d'écriture" dont on analyse, à partir de productions écrites obtenues sur la base d'une séquence narrative d'images fixes muettes, la fonctionnalité spécifique. Enfin, tout au long du travail, la problèmatique des relations image langue est examinée avec insistance. Les fonctions d'"ancrage" et de "relais", traditionnellement dévolues aux seules composantes linguistiques des énoncés combinant le verbe et l'icône, sont repensées et redistribuées plus équitablement entre les deux membres du couple sémio-discursif. Toutefois, en tant que métacode, la langue reste au poste de commande des processus interprétatifs. Et la reformulation verbale, qu'implique toute image pour être lue, peut être considérée, plus généralement, comme le point focal de la construction du sens.


  • Résumé

    The image being postulated semiologically, not as an object to be perceived but as a text to be read, we studie some of the operations implied by its reading, regarding notions of literal meaning, intertext, unsaid and narrativity. On that occasion, the concepts of language and discourse, of sign and code, of denotation and connotation, of internal and external syntagmatic, of diegesis, of abilities, of pact of reading and of communicative situation are called. Besides, if we admit writing consists in re-writing, i. E. To go through various transformations from one text to another, the image-text may constitute, depending on conditions, a "writing operator" which the specific functionnality can be analysed regarding written productions obtained on a basis of fixed and mute images. At last, throughout the study, the problematic of the relations image language is examined insistently. The functions of "anchorage" and "relaying", traditionnaly devoted to the only linguistic components of the messages which combine the word with the image, are thought and dealt again more equitably between members of the semio-discursive couple. However, as a metacode, the language remains at the controls of the interpretative processes. And the verbal re-expression which is needed to read every image, may be also considered as the focal point for building significance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (630 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 595-629)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière. Service commun de la documentation. Bibliothèque Chevreul.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.