Etude d'une mycotoxine, la trichothecolone : production et activité antitumorale

par Liliane Volpi-Goetsch

Thèse de doctorat en Sciences. Biologie cellulaire

Sous la direction de Noël Arpin.

Soutenue en 1991

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Noël Arpin.


  • Résumé

    L'activite antitumorale du filtrat de culture de trichothecium roseum, champignon deuteromycete, s'explique par la liberation, dans celui-ci, d'une mycotoxine, la trichothecolone. Cette molecule appartient a la famille des epoxy-12,13 trichothecenes, composes connus pour leur reactivite chimique. Dans la premiere partie sont exposes les resultats concernant l'optimisation de la production de trichothecolone a partir de son ester crotonique, la trichothecine , sa purification et sa caracterisation. Les activites antitumorales de la mycotoxine font l'objet de la seconde partie. L'effet de concentrations croissantes (50 a 250 g/ml) de trichothecolone sur la croissance, in vitro, de cellules humaines ou murines normales (cfu-gm, iarc 171, mrc-5, fdc-p2) et tumorales (hl60, bl41, n ter dau, p388, l1210) montre l'existence d'une cytotoxicite selective de la trichothecolone envers les cellules tumorales; cette selectivite se manifeste, de plus, par l'obtention d'unt/c% significatif (145%) sur le modele de leucemie p388, in vivo. L'addition de trichothecolone dans une culture cellulaire se traduit par un arret brutal et rapide de la synthese proteique et, dans une moindre mesure de celle de l'adn. Bien que les epoxy-12,13 trichothecenes soient connus pour inhiber, in vitro, la synthese proteique, il apparait ici que cette inhibition est la consequence directe de la reduction drastique de la permeabilite cellulaire vis-a-vis des precurseurs (leucine et thymidine). Ces graves perturbations se produisant de facon similaire dans les deux types de cellules, normales et tumorales, elles ne peuvent justifier l'effet selectif observe, pas plus d'ailleurs que les etudes relatives au cycle cellulaire et a la differenciation. L'hypothese est avancee que cette selectivite pourrait resulter d'une penetration preferentielle de la drogue a l'interieur des cellules tumorales, produisant dans celles-ci un bloquage irreversible de la synthese proteique et les conduisant ainsi a la mort


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (67 f.)
  • Annexes : Bibliogr. non paginée [18] f.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.