La nodulation caulinaire dans le genre Aeschynomène

par Didier Alazard

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de René Bardin.

Soutenue en 1991

à Lyon 1 .

Le président du jury était René Bardin.


  • Résumé

    Plusieurs especes de legumineuses tropicales appartenant au genre aeschynomene portent des nodules fixateurs d'azote a la fois sur leurs racines et sur leur tige. Ces especes peuvent etre classees en trois groupes d'inoculation croisee. L'infection de la tige d'a. Afraspera a lieu au niveau de sites de nodulation predetermines selon un processus d'infection directement intracellulaire qui ne fait intervenir ni poils absorbants, ni cordons d'infection. La plupart des rhizobia isoles des nodules caulinaires sont capables de fixer l'azote moleculaire en cultures pures. L'etude taxonomique de ces rhizobia a permis de les classer dans le genre bradyrhizobium. Sur le plan des applications agronomiques, les potentialites de fixation d'azote considerables de ces plantes permettent leur utilisation comme engrais vert en riziculture irriguee. Les rendements en riz ont pu etre doubles dans des essais en microparcelles. De plus, la fixation d'azote par les nodules caulinaires n'est pas inhibee par l'azote combine du sol


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (164 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 114-127

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.