Encadrement agricole et stratégies paysannes : les enjeux de la modernisation rurale au Burundi

par Nicodème Nyandwi

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Jacques Lombard.

Soutenue en 1991

à Lille 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les conditions propres à engendrer les phénomènes de sociabilité des agents sociaux, malgré le caractère parfois contradictoire des intérêts en jeu au sein des projets modernisateurs, sont fonction des rapports de force entretenus par le contexte social qui préside au processus d'intégration. Cette assertion semble expliquer les conditions dans lesquelles évolue l'agriculture en Afrique. En raison de contraintes liées au développement technique et aux pesanteurs du système économico-politique, ce secteur connaît aujourd'hui une stagnation de sa productivité. Dans le cas précis du Burundi, l'une des raisons de cette faible compétitivité de l'agriculture tient aux décalages de plus en plus grands entre les prescriptions des agents cadres et les pratiques éparses de sujets acteurs, en l'occurence, les agriculteurs. Quoique minimisées par les milieux officiels, ces distorsions trouvent leur fondement dans la manifestation des enjeux différents voire contradictoires des forces sociales face aux stratégies, aux politiques et à la méthodologie d'intervention en milieu rural. Ce travail tente, à partir d'analyses concrètes, d'une part d'élucider la question de la dépendance technique en rapport avec la soumission paysanne ; d'autre part de susciter un large debat autour des questions essentielles liées à l'adéquation entre les pratiques étatiques et les stratégies paysannes, dans de nouvelles perspectives d'action.


  • Résumé

    The conditions that are apt to generate the phenomena of sociability of social agents are a function of the relation of the forces that are sustained by the social context which governs the integration process, despite the sometimes contradictory character of the interests at stake within modernization projects. This assertion seems to explain the conditions under which agriculture is evolving in Africa. On account of the constraints associated with the technical development and unwieldiness of the politico-economic system, this sector experiences stagnation of its productivity today. In the specific case of Burundi, one of the reasons for this poor productivity have their basis in the increasingly long time-lags which cause a disconnect between the practices recommended by extension agents and the implementation of them by the acting subjects, in the event farmers. These distorsions, although minimized within official circles, have their basis in facts as thèse become manifested and or in the different, even contradictory, stakes of the social agents as the latter confront various strategies, policies, and methods of intervention within the peasant societies. On the basis of factual analyses, this study attempts on the one hand to clarify the question of technical dependence in relation to peasant submissiveness and, on the other hand, to open up a large debate on the essential questions associated with what should be the proper fit between the state's practices and the peasants'own strategies with a view to new perspectives of action.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université des Sciences et Technologies de Lille. Faculté des sciences économiques et sociales. Centre de documentation.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-1991-4-1
  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-1991-4-2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.