Le magmatisme varisque en Ardenne méridionale : un marqueur de l'évolution géodynamique d'une paléomarge

par Olivier Goffette

Thèse de doctorat en Géosciences

Sous la direction de Francis Meilliez.

Soutenue en 1991

à Lille 1 .


  • Résumé

    L'essaim de filons de microgranite et de diabase du Massif de Rocroi (Ardenne méridionale) s'est mis en place au Dévonien moyen à supérieur (âge U-Pb sur zircon de 373+8/-9 Ma) dans un substratum cambro-ordovicien déjà déformé par le raccourcissement calédonien. La mise en place des filons marque un des stades ultimes de l'extension varisque, qui a différencié la marge ardennaise, en bordure sud du Continent des Vieux Grès Rouges. L'analyse qualitative et quantitative des données structurales, pétrologiques et géochimiques recueillies sur le terrain et expérimentales, permet de retracer les conditions de mise en place des filons et leur évolution commune avec l'encaissant. Les filons se sont mis en place en contexte distensif, ont rempli des fractures ouvertes en extension pure. Les filons étaient des objets plans, parallèles entre eux, de pendage SSE. L'essaim filonien est circonscrit par un losange dont les côtés sont de mêmes directions que les fractures qui ont contrôlé la sédimentation dévonienne. L'aire des filons pourrait donc représenter un domaine à croûte plus amincie que celle des blocs qui l'environnent. Au cours de l'extension, les filons et leur encaissant ont subi un métamorphisme statique dans le faciès schiste vert, avec une haute température (450°C environ) et une pression modérée (de l'ordre de 300 MPa). Ce métamorphisme, associé à un gradient géothermique élevé (>50°C/km), résulte surtout de l'amincissement crustal qui accompagne l'extension dévonienne. Le raccourcissement carbonifère, dirigé vers le NNW, inverse les structures de la marge. Le substratum et les filons accommodent le raccourcissement par un aplatissement syn-schisteux, et par un écaillage que contrôlent les structures antérieures. Aucun filon connu n'a été plissé; ils ont conservé leur direction originelle. L'évolution métamorphique s'est poursuivie pendant le raccourcissement: la schistogenèse accompagne une diminution progressive de la température (420° à 300°C) avec une pression toujours modérée (de l'ordre de 200 MPa). Au cours de ce stade, les diabases ont subi des transformations physico-chimiques par percolation de fluides riches en CO2 et H2O

  • Titre traduit

    Variscan magmatisme within Southern Ardenne : a marker of the geodynamic evolution of a paleomargin


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (309 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 285-295

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1991-310
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.