Architecture et dynamique des dunes tidales : exemples de la marge atlantique française

par Serge Berné

Thèse de doctorat en Océanologie

Sous la direction de Hervé Chamley.

Soutenue en 1991

à Lille 1 .

  • Titre traduit

    Architecture and dynamics of tidal dunes : examples from the french atlantic margin


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce travail propose une confrontation entre l'analyse des enregistrements contenus dans la structure interne des dunes sous-aquatiques et des facteurs hydrodynamiques contrôlant leur mise en place et leur évolution. Les techniques mises en œuvre comprennent des reconnaissances de bathymétrie, imagerie acoustique, sismique haute résolution, prises de vue et observations en plongée, ainsi qu'une instrumentation de certains sites pour mesurer l'effet du courant de marée et de la houle sur le transport sédimentaire. Des prélèvements superficiels à la benne et des carottages permettent de calibrer l'interprétation des mesures indirectes. Trois secteurs de la marge atlantique, caractérisés par des conditions hydro-dynamiques contrastées, sont étudiés. Pour la Manche, une bonne part des données furent acquises dans le cadre d'un projet de recherche mené avec la SNEA(P) et Total. La réalisation de trois levés géophysiques successifs sur une période de 38 mois montre que les dunes migrent de 12 m par an en moyenne. La mesure des paramètres physiques permet de comparer leur déplacement calculé à partir des formules de transport et celui mesuré grâce à un positionnement très précis. L'effet de la houle sur les modifications du transport est estimé, ce qui permet d'interpréter les différents types de surfaces-limites révélées par la sismique. En Baie de Bourgneuf, les modèles numériques de courant suggèrent que c'est l'effet combiné de la houle et de la marée qui est à l'origine de l'asymétrie et du déplacement des dunes, comme de la formation des lits d'avalanche visibles sur carotte. Dans l'embouchure de la Gironde, la comparaison des structures dunaires observées en 1987 et 1989 révèle que les dunes symétriques de la zone de la Palmyre sont le résultat de l'inversion épisodique du transport résiduel, le courant de marée de flot étant renforcé près du fond durant les périodes de crue, tandis que le courant de jusant domine en période d'étiage. Dans le chapitre 4, on tente une synthèse de ces résultats, confrontés à un inventaire des dunes tidales fossiles décrites dans la littérature. L'enregistrement de la cyclicité tidale, mis en évidence dans les dunes de certains estuaires, n'apparaît pas dans les cas étudiés ici, probablement du fait de l'importance des autres agents dynamiques. Les dunes étudiées sont des formes tidales, mais elles ne présentent aucun critère univoque de reconnaissance. Seul un ensemble d'indices permettrait de reconnaître dans les séries anciennes les équivalents de ces formes

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (V-292 p., 8 f. de pl.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 279-292

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1991-246-1
  • Bibliothèque : Mines ParisTech. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : EMF 21243-8
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.