Techniques d'hétérodynage dans l'infrarouge lointain : quelques applications en spectroscopie de rotation

par Weidong Chen

Thèse de doctorat en Lasers, molécules, rayonnement atmosphérique

Sous la direction de Daniel Boucher.

Soutenue en 1991

à Lille 1 .


  • Résumé

    Le mémoire décrit la construction d'un spectromètre hétérodyne opérant dans l'infrarouge lointain (600-2500 GHz). L'instrument est conçu pour fonctionner à très haute résolution et à grande sensibilité. Le rayonnement de source, cohérent et continûment accordable est produit par addition d'une fréquence laser fixe et d'une radiofréquence accordable. Le récepteur hétérodyne est à double changement de fréquence et utilise un jeu d'asservissements permettant d'effectuer la détection à fréquence fixe et à sélectivité variable. La puissance équivalente de bruit est de l'ordre de 10−18 WHz−1. La sensibilité du spectromètre est meilleure que 10−1 cm−1. L'ensemble des lignes optiques a été bâti pour être achromatique et à faibles pertes. Quelques applications en spectroscopie moléculaire sont présentées. Elles concernent l'analyse des spectres rovibroniques de HC3N, CH3CN, CD3CN, GeH3F, BrCN et CH3CCH

  • Titre traduit

    Tunable heterodyne spectrometry using coherent submillimeter waves components and method


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (215 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 197-215. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1991-214
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.