L'inhibiteur bronchique humain : étude de l'interaction avec les mucines respiratoires : intérêt physiopathologique

par Isabelle Van Seuningen

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Monique Davril.

Soutenue en 1991

à Lille 1 .


  • Résumé

    L'inhibiteur bronchique (MPI) est un des inhibiteurs physiologiques de l'élastase granulocytaire dans les sécrétions bronchiques humaines. C'est une molécule basique organisée en deux domaines homologues. Actuellement, le rôle physiologique exact du MPI dans la défense du tractus respiratoire et la fonction du domaine N-terminal ne sont pas connus. Dans le but de répondre à ces deux questions, notre travail a consisté à: 1) Isoler l'inhibiteur des sécrétions bronchiques humaines et étudier son interaction avec les mucines respiratoires. L'approche par dichroïsme circulaire a abouti à la caractérisation de liaisons de type ionique entre le MPI et les mucines, impliquant un rôle des résidus d'acide sialique et de sulfate dans l'interaction. De plus, lorsque le MPI est associé aux mucines, il retarde et diminue l'activité de l'élastase sur les mucines. Ce résultat laisse entrevoir un rôle «in vivo» du MPI dans le maintien des propriétés rhéologiques du mucus. 2) Etudier la structure des deux domaines séparés après clivage chimique spécifique et leur activité envers les enzymes cibles connus du MPI. Nous avons aussi effectué une étude comparative avec la protéine recombinante. Le domaine C-terminal est inhibiteur de l'élastase granulocytaire, de la trypsine et la chymotrypsine bovines tandis que le domaine N-terminal n'a aucune activité envers ces trois protéases

  • Titre traduit

    Human mucus proteinase inhibitor : study on the interaction with respiratory mucins : physiopathological consequences : structural study and relation to biological activity


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (159 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 135-159

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1991-206
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.