Machines bases de données parallèles : contribution aux problèmes de la fragmentation et de la distribution

par Jean-Christophe Nicolas

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Bernard Toursel.

Soutenue en 1991

à Lille 1 .


  • Résumé

    Nous nous intéressons au problème de la fragmentation des objets complexes d'une base de données et à la distribution des objets partiels obtenus sur une machine parallèle. Ce travail a comme cadre celui des machines bases de données sans-partage, sur lesquelles, les opérations sont exécutées là où les données se trouvent. Pour ce type de machine, la répartition de charge est donc fortement dépendante du placement des données. Le modèle de données considéré supporte les notions d'objets complexes, d'identité et de partage d'objets. La fragmentation des objets est réalisée par une extension originale des concepts de fragmentation verticale. Cela nous permet, d'une part, d'augmenter le parallélisme inter-requêtes en introduisant un parallélisme intra-objet et, d'autre part, de gérer de façon adaptée, les agrégations d'objets induites par le modèle de données. La distribution des objets fragmentés (objets partiels) est réalisée par une technique particulière de fragmentation horizontale, qui assure, en relation avec la configuration matérielle disponible, la gestion de la localité entre les différents objets partiels d'un même objet. De plus, l'utilisation de fonctions de hachage simples et adaptables nous permet d'obtenir une distribution uniforme, source d'un taux de parallélisme intra-requête optimal. A la fois pour la fragmentation et pour la distribution des objets, nous utilisons des méthodes quantitatives basées sur l'analyse des principales requêtes soumises au système. Néanmoins, les contraintes physiques sont aussi prises en compte à différents niveaux. En conséquence, le placement obtenu peut être modifié, aussi bien pour des raisons logiques, relatives à l'utilisation des données, que physiques. Ainsi, nous proposons avec cette approche une solution pour la résolution du délicat problème du placement des données sur une machine base de données sans-partage. L'utilisation d'une telle solution s’oriente vers un type de machine où le placement des donnes serait dirigé par leur utilisation et par la configuration matérielle

  • Titre traduit

    Parallel data bases machines : contribution to the partitioning and distribution


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (281 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 269-281

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1991-48
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.