Aspects fondamentaux et évolutifs de la reconnaissance de formes : Approche pluridisciplinaire : Notion d'approximation

par Claire Leschi

Thèse de doctorat en Informatique et Automatique Appliquées

Sous la direction de Hubert Emptoz.

Soutenue en 1991

à Lyon, INSA , en partenariat avec RFD - Equipe de Reconnaissance de Forme et Diagnostique (Lyon, INSA) (laboratoire) .


  • Résumé

    La reconnaissance de formes soulève la question de l'émergence des concepts à partir des données sensibles. Ce problème constitue le thème central des réflexions rapportées dans ce mémoire, qui comprend deux parties. La première analyse les différentes approches développées en reconnaissance artificielle de formes (modèles statistique, syntaxique, structurel; systèmes à base de connaissances, réseaux d' automates); elle les situe par rapport aux études menées en psychologie et dans les neurosciences (essentiellement à travers les paradigmes cognitiviste et connexionniste). Elle conduit à mettre en évidence le recentrage actuel des préoccupations de la reconnaissance artificielle des formes sur l'analyse des démarches humaines à émuler - induit conjointement par la complexification des processus à automatiser et par le manque crucial d'une approche unifiée de la perception automatique -. Elle permet aussi de souligner la place particulière tenue pas la catégorisation (classification) et aborde ainsi les notions de similarité et de prototype, le problème de la représentation des exemplaires et des classes et l'analyse des mécanismes d'apprentissage et de classement. La deuxième partie prolonge la réflexion sur la similarité en classification. On présente et discute différents outils de comparaison entre entités (exemple et /ou classe), depuis la notion locale de proximité de deux exemplaires jusqu'au concept global de caractérisation d'une classe. On montre comment leur support mathématique a évolué, des notions de distance et d'espace métrique à celles plus générales de voisinage et d'espace topologique, pour aboutir finalement à une axiomatique encore plus pauvre pour laquelle la pré topologie est une référence potentielle. Cette deuxième partie permet de dégager un terme d'acception possible pour l'ensemble des "instruments de mesure" de la reconnaissance artificielle de formes: le concept "d'approximation".

  • Titre traduit

    = Pattern recognition basis and evolution study : Pluridisciplinary approach : Approximation concept


  • Résumé

    Pattern Recognition raises the main issue: « How concepts emerge from sensitive data ? » That problem is central in the thoughts that make up this thesis, which is divides in two parts. The aims of the first one are to analyse the various approaches developed in Artificial Pattern Recognition (statistical, syntactical and structural models; knowledge based systems; neural networks) and to compare them to psychology and neurosciences studies (essentially through cognitivism and connexionism). It leads us to underline that Pattern Recognition preoccupations are now re centred on human activities to be imitated - because of bath the complexification of processes that have to be auto mated and a crucial lack of a unified automatic perception approach. It also allows as to emphasis the particular part taken by categorisation (classification) and to tackle similarity and prototype notions, exemplars and classes representation problem, and learning and recognition mechanisms analysis. In the second part, thoughts about similarity 'in classification are continued. We present and discuss various comparison tools - between exemplars and/or class -from two exemplars local closeness to class global characterization. Their mathematical support. Is shown to evolve from distance and metric space notions to more general neighbourhood and topological space notions, and finally to lead to an even poorer axiomatic for which pre-topology is a potential reference. The second part permits us to propose a concept to represent the Whole Of the measure implements : the "approximation" idea.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (233 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Institut National des Sciences Appliquées. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THE LES
  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées (Villeurbanne, Rhône). Service Commun de la Documentation Doc'INSA.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : C.83(1415)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque et Appui à la Science Ouverte. Bibliothèque universitaire Joseph-Fourier.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MF-1991-LES
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.